Alcoolisme

Symptômes

Conséquences physiques de l'alcoolisme

Conséquences physiques

La dépendance à l'alcool suscite l'apparition de problèmes qui, au départ, peuvent être encore peu spécifiques comme un black-out ou des crampes d'estomac. Progressivement, les plaintes vont prendre de plus en plus d'emprise sur la vie de la personne: moins d'appétit et amaigrissement, visage et paumes des mains rouges, tremblements, fatigue, infections à répétition et problèmes dermatologiques, libido en baisse, picotements aux pieds ou aux mains, démarche hésitante, maladie du foie, inflammation du pancréas, tension plus élevée, goutte...

Syndrome de manque

Au moins deux des symptômes suivants doivent être présents pour pouvoir parler d'un syndrome de manque: irritabilité accrue du système nerveux neurovégétatif (par exemple: sueurs, rythme cardiaque rapide), insomnies, nausées et vomissements, hallucinations, excitation, anxiété et crises de convulsion (épilepsie). Ces symptômes s'accompagnent d'une souffrance considérable pour le malade ou entraînent un changement manifeste sur le plan social, professionnel ou autre. En général, une amélioration se produit après quatre à cinq jours, mais les plaintes d'anxiété et d'insomnies peuvent persister dans une moindre mesure entre trois et six mois.

Delirium tremens

Ce symptôme de manque potentiellement mortel se caractérise par une grave confusion et une agitation violente, un rythme cardiaque rapide, une tension élevée et une augmentation de la température corporelle. Il persiste en moyenne pendant trois jours.

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Les maladies de A à Z