Zoom

Aménager la maison du patient Alzheimer

Pour permettre à une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer de rester chez elle, il est indispensable d'adapter progressivement son domicile. Trois mots résument les besoins du malade par rapport à son environnement: sécurité, simplicité et régularité. Découvrez quelques-unes des mesures à prendre.

Pour faciliter le maintien à domicile, certaines habitudes et plusieurs travaux s'avèrent nécessaires. L'objectif est ainsi d'atténuer quelques-unes des difficultés quotidiennes, sources de troubles de comportement chez le patient ou d'épuisement chez l'aidant. 

Améliorer le confort et favoriser l'autonomie

Les personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer présentent des symptômes tels que altération de la mémoire, désorientation... Il faut donc multiplier les repères, habitudes et rituels de la personne.Il est en effet très important que le malade se sente dans un univers de stabilité, entouré d'objets familiers, lui rappelant constamment où il se trouve.

  • Concentrez les objets à usage fréquent à portée de main et toujours à la même place (clé, chaussures, télécommande, brosse à dent…)
  • Dans la cuisine, indiquez sur les placards leur contenu et rangez les ustensiles de façon fonctionnelle
  • Placez les interrupteurs à bonne hauteur et rendez-les accessibles depuis le lit
  • Dans la chambre du patient, placez une pendule et un calendrier face au lit pour l'aider à se situer dans le temps
  • Pour lui faciliter l'habillage, placez les vêtements bien en vue et dans l'ordre où ils doivent être enfilés
  • A un stade plus avancé, il est utile de disposer des pancartes indiquant les toilettes, la salle de bain ou la cuisine pour l'aider davantage à s'orienter
Garantir la sécurité

Aux pertes de mémoire et à la confusion s'ajoutent généralement des problèmes physiques liés à l'âge, comme une mauvaise vue, une démarche chancelante, une coordination des membres altérée ou une audition défaillante. Les personnes atteintes d'Alzheimer se trouvent donc exposées à de nombreux dangers potentiels: se brûler, se couper, tomber, s’électrocuter, s’empoisonner… Sans priver la personne de liberté, il s'agit de prendre quelques précautions pour sécuriser son environnement.

  • Disposez toutes les pièces nécessaires au patient sur un même niveau (salle de bain, cuisine, chambre…)
  • Simplifiez le cadre de vie en retirant tout ce qui gêne dans les couloirs et les escaliers
  • Installez des barrières en haut des escaliers, des rampes solides le long des murs, et des barres d'appui dans la salle de bain, près de la baignoire et des toilettes
  • Si le patient a tendance à s'éclipser, installez des verrous de sécurité sur les fenêtres et équipez les portes d'un système de sécurité
  • Enlevez ou placez sous clé les objets dangereux (couteaux, fer à repasser, rasoir, outillage électrique, allumettes…) et les produits chimiques (peinture, insecticide, solvant, essence…)
  • Protégez les prises électriques
  • Préférez un mitigeur thermostatique pour éviter les brûlures générées par une eau trop chaude
  • Favorisez un bon éclairage des pièces de la maison. La nuit, allumez des veilleuses dans les zones de passage 

 

Karell Robert
Journaliste santé
Publicité
Les maladies de A à Z