Zoom

Soins chez soi: le lien entre tous les soins à domicile

L'asbl bruxelloise Soins chez soi propose depuis les années 1980 un service gratuit de coordination entre tous les prestataires qui offrent des services à domicile aux personnes âgées ou en difficulté temporaire qui ne s'en sortent pas seules mais ne souhaitent pas intégrer une structure de soin.

Dans le cadre de la maladie d'Alzheimer, un tel service est très précieux. La maladie entraîne en effet de nombreuses difficultés. Or, très souvent, traiter un seul des problèmes est inefficace - sans être gratuit! D'un autre côté, faire appel à plusieurs thérapeutes ou sociétés de service est difficile: il faut les trouver, fixer des rendez-vous, s'assurer que leurs différentes tâches sont compatibles entre elles, etc. L'asbl Soins chez soi, créée par des médecins généralistes dans les années 1980, permet de répondre à ce besoin. Elle offre à tous les habitants de Bruxelles un numéro de téléphone unique par lequel il est possible de commander différents services et soins. L'association a en effet une vue d'ensemble sur tout ce qui est nécessaire au patient. Dans la mesure où l'asbl est agréée et financée par la Commission communautaire française (COCOF), le service de coordination est gratuit. Il faut néanmoins, bien entendu, payer les services obtenus.

Des services très variés

La palette de services offerts par l'association est extrêmement vaste. Elle comprend des soins à domicile - infirmières et kinésithérapeutes, mais aussi podologues, opticiens, dentistes et ergothérapeutes-, et des services de type livraison de repas, petits travaux, aide familiale ou télévigilance. L'asbl offre directement certains services, mais sa vocation première est de faire le lien entre les 450 prestataires de service qui ont obtenu son agrément et toutes les personnes qui peuvent en avoir besoin. Il ne s'agit donc pas seulement de patients Alzheimer: "Nous offrons nos services à tous les habitants de Bruxelles" explique Catherine Ballant, directrice de l'asbl, "mais les personnes qui font appel à nous ont surtout entre 70 et 90 ans." Un âge où la maladie d'Alzheimer est particulièrement fréquente. Un service spécialisé, les visites de psychologue destinées à l'aidant proche, a d'ailleurs été mis en place par l'asbl en collaboration avec Alzheimer Belgique.

Double coordination

Dans un contexte parfois difficile (certaines personnes prises en charge sont confuses, isolées, en difficulté sociale ou psychologique), Soins chez soi ne se contente pas de coordonner les différents soins entre eux. "Il faut aussi rendre possible la prise en charge dans la vie de la personne qui fait appel à nous. Il peut arriver par exemple que le domicile soit trop mal entretenu pour pouvoir mettre en place certains services. Dans ce type de cas, nous pouvons faire appel à la famille ou à un réseau de solidarités: voisins, amis, etc." L'association prend également contact avec les médecins traitants: "nous les informons par courrier ou par téléphone de tout ce qui est fait. Et si nous ne parvenons pas à améliorer la situation du patient, nous essayons dans la mesure du possible de rencontrer le médecin pour en discuter."

Marion Garteiser

En pratique:

L'asbl Soins chez soi est joignable au 02/420.54.57. Vous pourrez aussi trouver des informations sur le site www.soinschezsoi.be.

Ce type d'association existe également hors de Bruxelles. Vous pouvez en trouver une liste sur le site du réseau internet francophone vieillir en liberté: www.rifvel.be.

Publicité
Les maladies de A à Z