Zoom

carnets-de-vie-493x202

Alzheimer: quel est le rôle des carnets de vie?

Valoriser la personne atteinte d’une démence, faciliter les soins, renouer le contact avec les proches... Récolter l’histoire de vie d’un patient Alzheimer présente plus d’un avantage. Comment créer un carnet de vie?

En affectant progressivement la mémoire et les capacités cognitives, la maladie d’Alzheimer peut rendre la communication difficile entre le patient, ses proches et le soignant. Il peut parfois s’avérer difficile de savoir quel sujet aborder avec une personne atteinte de démence. Petit à petit, les interlocuteurs finissent par ne plus lui parler… Pour éviter que la communication ne se fane et pour aider à un meilleur accompagnement de la personne, les carnets de vie peuvent apporter une aide précieuse.

Alzheimer: améliorer la qualité de vie

Toute une série d’éléments parfois méconnus des proches et/ou des équipes soignantes peuvent contribuer à améliorer la qualité de vie de la personne atteinte d’Alzheimer. «Le simple fait de poser le sucre dans la tasse de café ou sur le côté peut faire du bien ou agacer», explique Valentine Charlot, Docteur en psychologie et neuropsychologue à l’asbl Le Bien Vieillir. «Ce genre de détail peut paraître anodin mais les prendre en compte peut aider la personne à se sentir mieux.» Cette dame préfère-t-elle porter des jupes ou des pantalons? Quels sont ses goûts musicaux? Quelle profession a-t-elle exercée auparavant? Autant d’éléments qui permettent de mieux accompagner la personne au quotidien – passer tel ou tel morceau de musique pendant les soins peut par exemple parfois faire des miracles – et d’aborder avec elle des sujets qui lui tiennent à cœur, de la valoriser.

Sans compter que, sans être un remède miracle, stimuler la personne sur des sujets qui lui tiennent à cœur peut l’aider à préserver certaines compétences.

Comment réaliser un carnet de vie?

Récolter les habitudes et l’histoire d’une personne souffrant de la maladie d’Alzheimer peut s’avérer utile à plus d’un titre. Mais comment s’y prendre? «Récolter l’histoire de vie peut se faire avec toutes les personnes quel que soit son état de santé et le niveau de ses difficultés», explique Valentine Charlot. «Les photos ou les objets personnels sont un bon levier pour permettre la résurgence de souvenirs. En les voyant, la personne peut parler de ce que l’objet lui évoque sans pour autant devoir répondre à une question directe qui pourrait la mettre en difficulté.»

Album photo ou bio express

Le carnet de vie peut prendre différentes formes. Un album photo avec des annotations, complétées par les différents proches, est par exemple un bon départ. Mais il peut également être intéressant de partir d’observations afin de recueillir les habitudes de vie ou encore de constituer une biographie express qui rassemble certaines informations clés. Une formule particulièrement utile si différents soignants se succèdent au chevet de la personne ou si l’un d’entre eux doit se faire remplacer. En bref, il n’y a pas de formule unique. Il faut partir des besoins, des capacités de la personne et s’adapter.

Attention cependant aux limites du recueil de l’histoire de vie: rassembler de tels éléments ne doit pas empêcher l’observation continue de la personne concernée. Les goûts, les envies et les besoins peuvent changer à tout moment!

Publicité
Les maladies de A à Z