Zoom

La maladie d'Alzheimer liée à une déficience du système immunitaire?

De nouvelles recherches tendent à montrer que la formation des plaques séniles - les dépôts amyloïdes - dans le cerveau des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer serait la conséquence d'une faiblesse de certaines cellules du système immunitaire: les macrophages.

La maladie d'Alzheimer détruit progressivement les neurones/cellules nerveuses dans différentes zones du cerveau qui sont le siège de la compréhension, de la mémoire, du jugement, du langage et du comportement. Une des causes principales de cette atteinte serait la formation dans le cerveau de "dépôts amyloïdes", une accumulation anormale de fragments de protéines bêta-amyloïdes. Une étude publiée dans le Journal of Alzheimer's Disease (1) vient de montrer que la formation de ces dépôts amyloïdes pourrait être due à une certaine défaillance du système immunitaire.

Des macrophages "incompétents"

Des chercheurs californiens ont ainsi suivi 24 personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, en parallèle avec 20 autres sujets sains. Dans le cadre de cette étude, ils ont analysé le sang des participants afin d'étudier certaines cellules propres au système immunitaire: les macrophages. Comme l'explique le Pr Milan Fiala de l'école de médecine de l'Université de Californie Los Angeles (UCLA): "Les macrophages sont les gardiens du système immunitaire. Ils "nettoient" les déchets présents dans le cerveau mais aussi dans le corps tout entier". Ainsi, les chercheurs ont observé les macrophages présents dans le sang des participants et leur capacité à éliminer les protéines bêta-amyloïdes. Il est apparu que les macrophages des participants sains pouvaient accomplir cette tâche alors que ceux des patients Alzheimer n'en étaient pas capables.

A approfondir…

Bien sûr, l'étude ne portait que sur 44 participants dont seulement 24 étaient atteints de la maladie d'Alzheimer. Selon le Pr Fiala, d'autres recherches devront donc être menées pour déterminer si les macrophages défectueux se retrouvent chez tous les patients Alzheimer…. Cette découverte permettrait d'explorer de nouvelles pistes pour ralentir le développement de la maladie, notamment en stimulant le système immunitaire des patients.

Du curry contre l'Alzheimer?

Une autre étude (2) vient d'ailleurs d'être menée sur l'efficacité de certaines substances dans la lutte contre les dépôts amyloïdes. Ainsi, le potentiel anti-inflammatoire de la curcumine – le composant du curry qui lui donne sa belle couleur jaune – a été mis en évidence. Des tests auraient permis d’observer que sous l’effet d’une substance dérivée de la curcumine, les macrophages détruisaient plus efficacement les protéines responsables des plaques de la maladie d’Alzheimer. Même si d’autres études doivent encore confirmer ces résultats, il s’agit peut-être d’une piste prometteuse…

Judith Lachterman
Journaliste santé

 

(1) Fiala, M., Journal of Alzheimer's Disease, June 10, 2005. WebMD Medical Reference from Healthwise: "Alzheimer's Disease -- Topic Overview." News release, UCLA
(2) Yang, F., Journal of Biological Chemistry, Dec. 7, 2004, online edition. News release, UCLA

 

Publicité
Les maladies de A à Z