Zoom

La peau, révélatrice de la maladie d'Alzheimer?

Le diagnostic de la maladie d'Alzheimer pose toujours des difficultés à la communauté scientifique. Mais une nouvelle découverte américaine pourrait aboutir à un test sur la peau qui permettrait de détecter la maladie à un stade précoce.

La détection de la maladie d'Alzheimer reste l'un des domaines clé de la recherche médicale sur cette pathologie. En effet, jusqu'à aujourd'hui, aucun test ne permet de confirmer le diagnostic avec certitude. C'est pourquoi les résultats de l'étude réalisée par le "Blanchette Rockefeller Neurosciences Institute" sont d'importance: il serait en effet possible de détecter dans la peau des biomarqueurs diagnostiquant la maladie d'Alzheimer.

Un test cutané

Les chercheurs ont découvert que la maladie d'Alzheimer modifiait des enzymes présentes dans les fibroblastes, des cellules de la peau. En cas de maladie d'Alzheimer, ces enzymes (Erk 1 et Erk 2) manifestent en effet une réaction anormale à une substance appelée "bradykinine". Ainsi, le test mis au point pour repérer cette anomalie serait une arme de plus pour les médecins, outre les symptômes cliniques déjà connus et utilisés.

Plus vite diagnostiqué, mieux traité!

Encore à l'heure actuelle, il est très difficile de distinguer la maladie d'Alzheimer d'autres formes de démence. La seule manière d'éliminer tout doute sur le diagnostic reste de pratiquer une autopsie, c'est-à-dire un examen microscopique du cerveau après le décès… Ainsi, lorsque l'on sait que les traitements actuels ne permettent pas de traiter la maladie mais bien de la stabiliser, on comprend aisément tout l'impact et les progrès que pourraient entraîner un diagnostic plus sûr et plus précoce sur le traitement et la qualité de vie des patients!

Une méthode plus simple

Un test pratiqué sur la peau serait un procédé peu invasif et peu douloureux en comparaison, par exemple, à une ponction lombaire, examen qui peut parfois se révéler pénible. Par ailleurs, cet examen demanderait un équipement relativement simple, et pourrait être réalisé directement dans le cabinet d'un médecin. Si ce test cutané en est encore à l'état de promesse, les résultats d'études plus approfondies sur ce sujet sont donc attendus avec grand intérêt…

Marion Garteiser
Journaliste santé

 

Sources: Khan, T.K. and Alkon, D.L. Proceedings of the National Academy of Sciences 2006; early online edition. News release, Blanchette Rockefeller Neurosciences Institute.

 

Publicité
Les maladies de A à Z