Zoom

Bon-papa/Bonne-maman a la maladie d'Alzheimer

Il est important d'expliquer aux petits-enfants qu'un de leurs grands-parents souffre de la maladie d'Alzheimer, qu'il ne sera plus jamais comme avant, qu'il va se comporter de façon bizarre, et perdre progressivement la mémoire...

Dire la vérité

Les enfants sont observateurs, rien ne leur échappe! Ils se rendent rapidement compte que Bon-papa ou Bonne-maman agissent un peu bizarrement. Inutile de leur cacher la vérité!

Tentez de leur expliquer en termes simples que la maladie d’Alzheimer n’est pas contagieuse, qu’elle atteint généralement des personnes âgées et qu’elle abîme petit à petit le cerveau. C’est pour cette raison que le grand-père ou la grand-mère oublie son prénom, répète constamment les mêmes phrases, ne sait plus où il/elle habite, ne sait plus comment s’habiller ou comment accomplir des activités de tous les jours, met du shampoing sur sa brosse à dents, ne reconnaît plus ses proches, se montre parfois fâché/e ou agressif/ve…

Expliquez à vos enfants qu'il ne faut pas en vouloir à Papi ou à Mamie, qu'il/elle ne le fait pas exprès, que c'est la maladie qui le/la rend ainsi.

Beaucoup d'émotions

Cette situation suscite beaucoup d'émotions chez les enfants. De l'impuissance et parfois même de la colère face à la maladie, du ressentiment et une pointe de jalousie parce que leurs parents doivent passer beaucoup de temps à s’occuper du Bon-papa ou de la Bonne-maman. Ils peuvent également éprouver de la gêne face au comportement bizarre de ceux-ci. Il ne faut pas hésiter à en parler avec eux. De même, le grand-père ou la grand-mère malade a besoin d’être entouré/e d’amour et de tendresse, même si il est difficile d'en prodiguer à une personne qui ne sait plus qui vous êtes.

La mémoire qui flanche

C’est une bonne idée de faire participer les petits-enfants à la stimulation de la mémoire du patient Alzheimer. Ils peuvent par exemple visionner ensemble les films ou les vidéos familiales, feuilleter les albums photos de famille, se promener dans le jardin ou dans le quartier, écouter de la musique, l’aider à choisir ses vêtements, à mettre la table, à faire la vaisselle et à la ranger dans les armoires, à faire son lit, etc.

Claudine De Kock, journaliste santé, en collaboration avec Madame Bie Van Waeyenberghe, présidente de la Vlaamse Alzheimer Liga vzw

Pour plus d'informations, il existe un livre destiné aux enfants, "Chère Mamie", disponible auprès de la ligue Alzheimer (Tél: 0800/15 225)

Publicité
Les maladies de A à Z