Zoom

Maladie d'Alzheimer et fin de vie: la prise en charge est importante

Aujourd'hui, la maladie d'Alzheimer est de mieux en mieux traitée. Même si les médicaments existants permettent une prise en charge réellement efficace, ils n'augmentent pas la durée de vie des patients. Dès lors, une question se pose: que peut-on faire pour maintenir le plus longtemps possible une bonne qualité de vie pour les patients Alzheimer?

La maladie d'Alzheimer est une pathologie complexe qui s'attaque à un système tout aussi compliqué, le corps humain, déjà confronté à un phénomène aux multiples conséquences: le vieillissement. Les causes de la surmortalité liée à cette maladie sont donc particulièrement difficiles à déterminer.

Dommages collatéraux...

Certaines des causes de mortalité chez les patients Alzheimer découlent directement des symptômes de la maladie. Exemple: les problèmes de nutrition liés à leur état de confusion et, plus tard, les troubles de la déglutition. Les chutes, première cause de mortalité chez les personnes âgées, constituent également un risque élevé de surmortalité pour les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, souvent confuses et désorientées. Il faut aussi souligner que le traitement d'autres pathologies se développant en plus de la maladie d'Alzheimer est parfois difficile. D'une part parce que certains médicaments ne peuvent pas être prescrits aux patients Alzheimer parce qu'ils risquent d'aggraver la démence, et d'autre part parce que la confusion rend difficile le respect d'un traitement régulier (les personnes peuvent oublier de prendre leurs médicaments ou se tromper dans les doses).

Attention, fragile!

Un autre aspect, beaucoup plus complexe, influence la mortalité des patients Alzheimer: celui de l'interaction entre leur maladie et les autres affections qui peuvent les viser. Le Dr Ingo Beyer, gériatre au CHU Brugmann, prend l'exemple d'une infection urinaire, assez banale chez les personnes âgées. "Confrontée à cette maladie, une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer va souvent voir ses symptômes cognitifs s'aggraver brusquement. Cet effet sur la démence augmente alors le risque de complications, et donc de mortalité." De manière générale, la maladie d'Alzheimer est influencée négativement par toutes les agressions subies par l'organisme.

Quelle stratégie adopter?

Si l'optimisme n'est pas de mise face à une pathologie comme la maladie d'Alzheimer, la résignation ne doit pas l'être non plus. En effet, à chaque étape et pour chaque problème, il existe des solutions.

-    Toutes les maladies débutantes doivent être traitées au plus vite que afin d'éviter de devoir recourir à un traitement chronique.

-    Les chutes peuvent être prévenues en adaptant le lieu de vie du patient: éclairage de tous les passages, pose d'anti-dérapants….

-    Pour éviter les problèmes de nutrition: il est important de suivre la prise alimentaire des patients Alzheimer et de renforcer leur consommation de protéines.

Le choix, dans toutes les circonstances, de l'équipe médicale qui prendra en charge le patient est lui aussi crucial. N'hésitez pas à aller voir les médecins et à leur poser toutes les questions qui vous préoccupent. Outre ce site, il existe également des ouvrages où trouver les réponses à vos questions. Pensez enfin à vous adressez aux associations de patients. Elles sont généralement d'une grande aide et pourront vous conseiller au mieux sur de nombreux aspects liés à la prise en charge.   

Marion Garteiser

Publicité
Les maladies de A à Z