Zoom

oreiller-allie_wide

L'oreiller, un allié contre la maladie d'Alzheimer?

Selon des chercheurs, le manque de sommeil favoriserait l'apparition de la maladie d'Alzheimer. Bien dormir jouerait au contraire un rôle protecteur.

Vous aimez dormir? Tant mieux, c'est bon pour votre santé! Selon une étude récente, un sommeil de bonne qualité jouerait un rôle préventif contre la maladie d'Alzheimer.

Le rôle des plaques amyloïdes

Des chercheurs américains ont analysé l'impact du manque de sommeil sur la formation, dans le cerveau, des plaques amyloïdes: ces protéines sont fabriquées naturellement par les cellules nerveuses, avant d'être éliminées progressivement. Dans le cas des personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer, cette élimination est ralentie. Résultat: les protéines s'accumulent jusqu'à former des plaques qui détruisent les cellules nerveuses. Les zones du cerveau responsables de la mémoire, de la compréhension, du comportement et du langage sont les plus touchées.

Un lien entre sommeil et plaques amyloïdes

Les conclusions de l'étude pratiquée sur des souris atteintes de la maladie d'Alzheimer sont formelles: les animaux privés de sommeil de manière chronique développent beaucoup plus de plaques amyloïdes que les souris autorisées à faire la grasse matinée! À l'inverse, le niveau des plaques amyloïdes diminue lorsque les souris bénéficient d'un traitement destiné à leur permettre de dormir plus longtemps.

Des résultats à envisager avec prudence

Si le lien établi entre le manque de sommeil et la démence de type Alzheimer intéresse la communauté scientifique, cette dernière s'interroge sur un certain nombre de points. Tout d'abord vis-à-vis de l'action des somnifères: l'organisme s'habitue rapidement à ce type de médicaments qui, à la longue, ne produisent plus d'effet. Il ne serait donc pas opportun d'encourager la consommation de somnifères dans le cadre de la maladie d'Alzheimer.

Par ailleurs, cette étude pratiquée sur des souris ne garantit pas que les résultats valent aussi pour les humains. Des travaux plus poussés sont donc nécessaires. De toute manière, le manque de sommeil ne saurait à lui seul expliquer l'apparition de la maladie d'Alzheimer.

Publicité
Les maladies de A à Z