Zoom

Prévenir l'hypertension pour lutter contre la maladie d'Alzheimer

Sans que le mécanisme exact qui lie l'un à l'autre soit encore totalement élucidé, il semble qu'une pression artérielle trop élevée favorise l'apparition de la maladie d'Alzheimer. Un constat qui devrait plus que jamais mettre la prévention et le traitement de l'hypertension au centre de toutes les attentions.

Parmi les facteurs qui augmentent les probabilités de développer la maladie d'Alzheimer, l'âge, les facteurs de risque génétiques et l'hypertension artérielle occupent une place importante. À l'heure actuelle, nous n'avons que très peu de prise sur les deux premiers, mais le troisième facteur est quant à lui loin d'être inéluctable...

Hypertension et démences

Après avoir effectué un grand nombre d'autopsies sur des patients atteints de la maladie d'Alzheimer, les chercheurs ont constaté la présence de lésions au niveau des vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau. Comme l'explique le Dr Eric Salmon, neurologue et spécialiste des troubles de la mémoire au CHU de Liège, "d'après ces études, il semble qu'en s'ajoutant aux lésions typiques de la maladie d'Alzheimer (causées par une accumulation anormale de protéines), des lésions vasculaires dues à une hypertension puissent agir comme des éléments favorisant l'expression d'une démence de type Alzheimer."

Un lien direct mais énigmatique

"D'autres recherches ont montré que les patients hypertendus qui ne sont pas traités correctement courent un risque plus grand de développer la maladie d'Alzheimer et ce, même lorsqu'ils ne présentent aucune lésion vasculaire cérébrale", précise le Dr Salmon. "Il semble donc que l'hypertension puisse être considérée comme un facteur de risque d'une maladie d'Alzheimer relativement pure." Des études doivent toutefois encore être menées pour comprendre l'influence exacte de l'hypertension dans ces cas.

Du constat à l'action

Selon toute vraisemblance, traiter l'hypertension pourrait empêcher l'apparition de la maladie d'Alzheimer. Des chercheurs de l'université Johns Hopkins ont ainsi observé une réduction de 40 % du risque de survenue de la maladie d'Alzheimer en quelques années chez la plupart des hypertendus prenant des médicaments antihypertenseurs*. Mais le Dr Salmon insiste: "la prise de ces médicaments est efficace, mais, tant qu'on en ignore le mécanisme, uniquement pour les personnes qui souffrent d'hypertension. Les autres s'exposeraient à des effets secondaires beaucoup trop importants." Sachez toutefois qu'il n'existe par contre aucune contre-indication aux mesures hygiéno-diététiques réputées maintenir la pression artérielle à son juste niveau. Éviter les excès de sel, limiter la prise de poids, faire un peu de sport, adopter une alimentation équilibrée et réduire sa consommation d'alcool est ainsi vivement recommandé.

Aurélie Bastin, avec la collaboration du Dr Eric Salmon, neurologue au Centre Hospitalier Universitaire de Liège.

*Khachaturian, Ph.D., Zandi, Peter, Ph.D. et al, "Antihypertensive Medication Use and Incident Alzheimer Disease" Arch Neurol. 2006; 63.

.

Publicité
Les maladies de A à Z