Zoom

procuration-volmacht_wide

Aider le patient Alzheimer à gérer ses biens

Comment aider un patient atteint de la maladie d'Alzheimer à gérer ses biens? La procuration peut constituer une solution provisoire mais efficace.

Des difficultés pour gérer ses biens

La maladie d'Alzheimer complique considérablement le quotidien des patients. Lorsque les premiers troubles cognitifs surviennent, gérer ses biens devient plus difficile. Payer les factures, le loyer ou tout simplement obtenir des liquidités pour les petites dépenses quotidiennes... Autant de gestes qui peuvent s'avérer problématiques. La procuration peut dans un premier temps se révéler une aide précieuse.

Protéger le patient Alzheimer et le proche

Il arrive qu'un patient atteint de la maladie d'Alzheimer confie sa carte de banque à un proche. Ce geste n'est pas anodin. Le proche en question pourrait bien sûr être mal intentionné. Mais il pourrait également ? même s'il est de bonne foi ? se voir accuser d'avoir profité de la situation, en cas de conflit familial par exemple. Il peut donc être utile d'avoir une preuve écrite afin de protéger le patient et le proche. C'est là qu'intervient la procuration.

Donner procuration

Le mandat ou procuration donne pouvoir à une personne de réaliser des actes juridiques (retirer un papier à la commune, payer une facture, ouvrir un compte?) au nom du patient. Cette convention peut être constatée par un simple écrit manuscrit ou dactylographié, voire par une simple lettre adressée à la personne qui représentera le patient.

Les limites de la procuration

La procuration est un outil souple et assez simple mais qui a ses limites. La personne qui donne procuration doit en effet être en possession de toutes ses facultés mentales. Ce qui peut poser problème lorsqu?elle souffre de la maladie d'Alzheimer. En effet tant que l'état d'incapacité n'a pas expressément été constaté, la personne peut donner procuration librement. Il s'agit donc d'une formule utile tant que le patient est lucide; dans les premiers stades de la maladie donc.

La mise sous administration

Si les héritiers ou le conjoint du patient qui a donné procuration à une tierce personne craignent un abus, lorsque les facultés du patient déclinent, ils peuvent saisir la justice de paix afin de placer le patient sous administration provisoire. Un juge estime alors s'il y a lieu de mettre fin à la procuration. Cette mesure peut paraître drastique mais elle s'avère malheureusement parfois nécessaire afin d'éviter d'éventuels abus.

Publicité
Les maladies de A à Z