Zoom

psychotropes-memantine-psychotrope-geneesmiddelen-memantine_493x200

Alzheimer: intérêt de la mémantine

Selon une étude française, la mémantine permettrait de diminuer la consommation de psychotropes chez les patients Alzheimer.

La maladie d'Alzheimer se manifeste de multiples façons. Agitation, dépression, agressivité, apathie... Les troubles psychologiques et du comportement sont courants dans les stades moyens et sévères de la maladie d'Alzheimer. Source de stress pour les proches, ces troubles amoindrissent également la qualité de vie des patients et contribuent à accélérer le placement en institution. Pour les atténuer, des médicaments psychotropes (antidépresseurs, anxiolytiques...) sont en général prescrits. Dans cette catégorie de médicaments, on trouve également les antipsychotiques. Fréquemment utilisés pour soigner l'agressivité par exemple, ils sont notamment soupçonnés d'augmenter la mortalité.

Moins de médicaments psychotropes?

Une étude (1) avait déjà établi que la mémantine, l'un des deux traitements des symptômes de la maladie d'Alzheimer, permettait de diminuer l'agitation des patients et donc la prescription de psychotropes. Des chercheurs français ont tenté d'en savoir plus. Ils ont suivi 4.600 patients pendant 12 mois afin d'analyser leur consommation de médicaments. L'échantillon a été choisi avec soin dans un panel qui incluait 70% de la population française de plus de 65 ans. Un gage de représentativité! Comment cela a-t-il été possible? En étudiant directement les données du système d'assurance-santé français.

Les chercheurs ont remarqué que le début du traitement à la mémantine était généralement accompagné d'un pic de consommation de psychotropes. Par contre, une fois le traitement à la mémantine débuté, la consommation de psychotropes se stabilise.

Moins de psychotropes, moins de troubles psychologiques?

La stabilisation de l'utilisation de psychotropes, semble indiquer une diminution des troubles psychologiques et de comportement dont souffraient les patients. Cependant ces données cliniques n'ont pas été récoltées au cours de l'étude, car les tests spécifiques de comportement n'ont pas été effectués systématiquement.

Mémantine et troubles psychologiques

Les chercheurs ont donc étudié les différentes hypothèses qui auraient pu expliquer cette baisse de consommation: mortalité liée aux psychotropes? Annonce du diagnostic d'une maladie d'Alzheimer? Baisse générale de consommation de psychotropes dans la population âgée? Ils écartent chacune de ces hypothèses.

Au final, il semble donc que cette diminution soit bien due à un effet bénéfique de la mémantine directement sur les troubles psychologiques et comportementaux.

Publicité
Les maladies de A à Z