Zoom

solution-architecturale-architecturale-oplossing_493x200

Des lieux pour mieux vivre la maladie d'Alzheimer

Un bureau d'architectes anversois propose des solutions pour mieux vivre au quotidien avec la maladie d'Alzheimer. Une approche alternative et innovante.

Le placement en institution: source de frustration

Le placement d'un patient Alzheimer est souvent source de frustration pour le malade et peut être vécu comme un échec par ses proches. La SA OSARarchitects d'Anvers propose des solutions architecturales innovantes pour l'hébergement des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Pour que la situation soit moins pénible pour le patient, pour sa famille, mais aussi pour le personnel soignant.

Stimuler les sens

Le bureau d'architectes anversois propose des maisons de repos qui sont des lieux de vie avant tout. Tout est en effet mis en oeuvre pour répondre un maximum aux besoins des personnes touchées par la maladie d'Alzheimer. Par exemple, pour contourner les problèmes de pertes de repères, chaque pièce des espaces communs est associée à une activité bien précise: se détendre, découvrir, manger... Les architectes ont également eu l'idée de stimuler les cinq sens des patients par les couleurs, les odeurs et de les associer à ces activités. Cela permet de créer des liens logiques et donc de faciliter la vie des patients. Par exemple, une personne qui cherche sa chambre peut se dire: "La cuisine, c'est la pièce qui sent bon la nourriture et où on mange. Et ma chambre, c'est celle qui donne dans cette pièce". La façon d'aménager les chambres est également étudiée avec soin. L'utilisation de lit en alcôve peut à ce titre être rassurante pour les personnes touchées par la maladie d'Alzheimer.

Un lieu de vie pensé "Alzheimer"

Les espaces communs sont également des lieux d'échanges où les visiteurs sont en contact avec les autres patients, ce qui crée une dynamique. "Après le décès de leur proche, il est même arrivé que certaines personnes continuent de venir rendre visite à d'autres patients et qu'ils s'impliquent bénévolement", ajoute Eve Van Dyck, architecte chez OSAR.

Ces espaces de vie ont également été étudiés pour le personnel soignant. Pour qu'il ait une meilleure mobilité, qu'il puisse garder un oeil en permanence sur les patients... En bref, une maison pensée pour la maladie d'Alzheimer.

Des innovations pour une meilleure qualité de vie

Ce genre de nouvelle approche peut parfois constituer une bouffée d'air dans la longue lutte contre la maladie d'Alzheimer. "Les patients Alzheimer restent très sensibles à ce qui les entoure", nous explique Marguerite Mormal, Présidente d'Alzheimer Belgique. "Il faut donc essayer de maintenir la qualité de vie jusqu'au bout. Dans cette optique, il est important de trouver de nouvelles pistes." La recherche de nouveaux traitements ou de nouveaux moyens de prévention est importante, bien sûr. Mais il ne faut pas oublier le poids qui pèse sur les épaules des patients Alzheimer et de leurs proches au quotidien. Toutes les solutions pour mieux vivre la maladie d'Alzheimer sont donc les bienvenues.

Publicité
Les maladies de A à Z