Zoom

Une solution pour conserver les patients atteints de la maladie d'Alzheimer plus longtemps à domicile: Le Bon Jour d'Ignace

Pour les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, le placement en maison de repos devrait idéalement intervenir le plus tard possible. Il existe des solutions pour permettre aux patients de rester plus longtemps chez eux. Parmi celles-ci, les centres de soins de jour qui allègent considérablement le fardeau des proches tout en prolongeant l'autonomie des patients.

conserver un patient à domicile

Nous avons rencontré Bernard Wilmet, directeur du Bon Jour d'Ignace, un centre de soins de jour à Laeken (Bruxelles), qui nous explique les avantages de ce type de formules pour les patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

Le but

L'initiative du Bon Jour d'Ignace part d'un constat simple. "De nos jours, trop de patients sont placés en maison de repos alors qu'ils ne devraient pas l'être. Un centre comme le nôtre s'adresse à toutes les personnes qui désirent encore conserver une vie de famille à domicile, mais dont les proches ne peuvent assumer la prise en charge au quotidien."Le Bon Jour d'Ignace peut accueillir ces personnes pendant la journée, en semaine, qui retrouvent ensuite leur domicile le soir et le week-end."Notre but est de prendre en charge les personnes en perte d'autonomie. En les confiant à des professionnels (ergothérapeutes, infirmières, kinésithérapeutes, logopèdes…), nous pouvons les aider à conserver un certain degré d'autonomie."

Comment se déroule une journée au centre?

"La journée au centre débute souvent par la lecture d'un journal. Une infirmière leur fait la lecture et, ensemble, ils débattent d'un sujet d'actualité. Cette activité est bénéfique pour les patients atteints de la maladie d’Alzheimer car elle les inscrit dans une réalité quotidienne. Le fait de programmer cette activité tous les jours au même moment est très important, les personnes impriment alors qu'il s'agit du début de la journée, ce qui les aide à rythmer le reste de la journée.Ensuite, les activités sont très variées: théâtre, musique, cuisine, ou des occupations plus manuelles comme le jardinage, la fabrication de cadres, la composition florale… Autant d'activités que les patients n'ont plus le réflexe de faire chez eux et qui les forcent à continuer à s'exprimer, à communiquer avec les autres. Parfois, le centre organise aussi la visite d'une crèche afin d'entretenir le contact avec les enfants, simplement parce que les échanges entre personnes âgées et jeunes enfants sont très riches.""Enfin, les patients ont aussi des entretiens individuels avec des ergothérapeutes. En général, le groupe a tendance à effrayer la personne atteinte de la maladie d'Alzheimer. Il est donc bon de programmer ces entretiens individuels pour mieux cerner l'état d'avancement de la maladie et faire le point sur le degré d'autonomie du patient."

Un bienfait pour la famille

"Un patient atteint de la maladie d’Alzheimer demande beaucoup d'attention de la part de son entourage. Songeons simplement au fait qu'il est susceptible de fuguer. La situation peut, dès lors, devenir intenable pour la famille. Le fait de ne pas devoir s'occuper du malade pendant la journée permet à celle-ci de mener une existence "normale", de poursuivre une activité, professionnelle ou autre."

L'admission

"Les personnes sont souvent envoyées par leur médecin ou par une assistante sociale. Mais le bouche à oreille aidant, un nombre croissant de familles de patients s'adresse directement au centre."

Une fréquentation minimum

"Même si nous acceptons aussi les personnes qui ne souhaitent venir qu'un jour par semaine, la pratique nous a montré qu'il vaut mieux venir au moins deux journées. Avec seulement un jour, nous avons constaté que le personnel du centre éprouvait des difficultés à faire plus amplement connaissance avec le patient et à travailler de manière efficace."

En pratique

Le Bon Jour d'Ignace est ouvert du lundi au vendredi, de 8h30 à 17h.Il peut accueillir une vingtaine de personnes.Le centre est agréé INAMI, la participation par personne s'élève à quelque 20 € par jour (le remboursement varie selon la mutuelle).Le chauffeur du centre peut venir chercher les patients à domicile dès 7h30 et les reconduire chez eux vers 17h30-18h. Le transport est assuré par un minibus équipé pour accueillir les chaises roulantes.Réservations et rendez-vous: 02/476.89.83e-mail: bonjourignace@skynet.beAvenue de Lima 20, 1020 Bruxelles (Laeken)

Infos: www.genior.be

Publicité
Les maladies de A à Z