Témoignages

bitherapie-remboursement-bitherapie-terugbetaling_238x120

La bithérapie: traitement de première intention?

Dr Kurt Segers, neurologue au CHU Brugmann

Le traitement combiné – ou bithérapie – devrait bientôt être remboursé pour les stades avancés de la maladie d’Alzheimer. Une demi-avancée? Explications du Dr Kurt Segers..

Quels sont les traitements de la maladie d’Alzheimer?

"En Belgique, on trouve actuellement deux classes de médicaments contre la maladie d’Alzheimer: les inhibiteurs de la cholinestérase et la mémantine. Les inhibiteurs sont des traitements symptomatiques. Autrement dit, ils améliorent ou maintiennent la mémoire, mais s’ils sont stoppés, la performance cognitive chute rapidement. Ils ne freinent donc pas l’évolution de la maladie mais atténuent simplement ses symptômes. Contrairement à la mémantine… Ce traitement est également symptomatique mais pourrait aussi avoir un effet neuroprotecteur et donc freiner l’évolution de la maladie."

 

On parle de plus en plus de bithérapie. De quoi s’agit-il exactement?

"Les inhibiteurs sont remboursés pour une maladie d’Alzheimer débutante à moyenne et la mémantine l’est pour les stades plus avancés. Ils ne sont donc en général pas prescrits en même temps. Or, ces deux classes de médicaments agissent sur des neurotransmetteurs différents. Les prendre en même temps pourrait donc instaurer une synergie. D’où l’idée de les combiner, c’est-à-dire de traiter les patients avec les deux médicaments en même temps."

 

La combinaison des deux traitements est-elle efficace?

"Le résultat n’est pas spectaculaire. Il ne suffit pas de donner les deux traitements en combinaison (bithérapie) pour voir quelques mois plus tard le patient aller beaucoup mieux. Ce n’est pas le but! Il s’agit plutôt à long terme d’empêcher les patients de décliner plus vite. Certains articles ont d’ailleurs démontré que la bithérapie permettait de prolonger le maintien à domicile du patient."

 

La bithérapie sera bientôt remboursée mais seulement dans certains cas. Est-ce une bonne chose?

"Normalement, la bithérapie devrait bientôt être remboursée en Belgique pour les patients qui ont un score inférieur à 15 au Mini Mental State Examination. Pour des stades assez avancés donc. C’est déjà une bonne chose mais je trouve dommage que ce remboursement n’intervienne pas dès la confirmation du diagnostic. Donner la bithérapie – et donc la mémantine, un traitement potentiellement neuroprotecteur – plus tard, lorsque le patient a déjà perdu des neurones, c’est un peu comme installer des portes coupe-feu quand la maison brûle déjà. Personnellement, je propose la bithérapie à mes patients dès les premiers stades de la maladie d’Alzheimer, même si la mémantine n’est alors pas remboursé. Postposer même de peu le placement en institution n’est pas rien. On est en général plus heureux à la maison et en restant un peu plus autonome. "

 

Publicité
Les maladies de A à Z