Témoignages

rides-bande-dessinee-alzheimer-rimpels-strip-alzheimer_238x120

«Rides», une B.D. autour de l’Alzheimer

Paco Roca, auteur et dessinateur de la bande dessinée «Rides»

«Rides» raconte le quotidien d’Emilio, son arrivée en maison de repos, sa maladie d’Alzheimer... Un récit touchant, poétique et sans concession. Rencontre avec l’auteur espagnol de la B.D.

Quelles thématiques abordez-vous dans votre bande dessinée «Rides»?

«Je voulais raconter une histoire sur la vieillesse, sans forcément y intégrer des personnages jeunes. J’avais également envie de parler de la vie dans les maisons de repos, de décrire le quotidien dans ces «maisons de l’oubli». Tout cela m’a naturellement amené à aborder ces maladies qui sont si communes à ces âges de la vie, comme la maladie d’Alzheimer

 

Emilio, le personnage principal de «Rides» souffre de la maladie d’Alzheimer. Pourquoi avoir choisi de parler de cette forme de démence en particulier?

«Pour des raisons personnelles. Le personnage d’Emilio m’a été inspiré par une personne que j’ai connue, qui était le père d’un grand ami. Emilio était un homme très cultivé qui avait notamment consacré ses années de retraite à la lecture. Un exemple pour moi. Il représentait en quelque sorte l’homme que j’aurais voulu devenir en vieillissant. Mais la maladie d’Alzheimer a frappé...»

 

Vous avez été témoin des différentes phases de sa maladie?

«Oui, et j’ai également pu voir comment elle affectait la vie de famille. J’ai été très impressionné le jour où je me suis rendu compte qu’il était désormais incapable de boutonner seul sa chemise. C’est notamment grâce à toutes ces informations que j’ai pu construire le personnage d’Emilio, un homme qui se bat pour conserver sa dignité.»

 

Aborder un sujet aussi complexe sous le format B.D. s’est-il avéré compliqué?

«Non, pas vraiment. Je voulais raconter une histoire réelle, sans concession. Mais qui ne serait pas pour autant dénuée d’une touche d’espoir. J’ai donc cherché tout au long du récit à marier les rêves et la réalité et à ajouter une touche de poésie. Le format B.D. est au contraire parfait pour obtenir ça.»

 

Quelle a été la réaction des proches de patients Alzheimer à la lecture de votre bande dessinée?

«Rides a reçu un bon accueil de leur part. Les associations de famille de patients Alzheimer en Espagne et en Italie ont d’ailleurs distribué des éditions spéciales de «Rides» à leurs membres. La BD n’était pas destinée à être un livre didactique. Mais j’ai rencontré beaucoup de proches de patients Alzheimer qui l’avait donné ou recommandé à des connaissances parce qu’elles trouvaient qu’elle reflétait bien leur sentiment à propos de la maladie.»

 

Rides, Paco Roca. Collection Mirages, Éditions Delcourt. 104 pages.

Rides a également été adaptée au grand écran.

Publicité
Les maladies de A à Z