Zoom

amygdalyte_493x200

Faut-il enlever les amygdales?

Plus répandue dans les années 50-60, l'ablation des amygdales tend aujourd'hui à se raréfier. Et pour cause: cette opération ne se justifie plus que dans des circonstances bien précises.

Il fut un temps où l'on enlevait les amygdales à tour de bras, sans trop se poser de questions. Aujourd'hui, grâce à des diagnostics plus précis et un traitement plus efficace des angines, le nombre d'amygdalectomies a considérablement diminué. Toutefois, il existe encore quelques situations où cette intervention chirurgicale se justifie.

Cas où l'opération est indiquée:

-Angines chroniques ou récidivantes, malgré un traitement médical approprié et bien suivi
-Hypertrophie des amygdales, entraînant des problèmes de respiration, notamment pendant la nuit (apnées du sommeil)
-Abcès amygdalien (poche de pus): de nombreux praticiens profitent du drainage chirurgical (sous anesthésie générale) pour enlever les amygdales
-Gonflement anormal d'une amygdale, qui laisse craindre un lymphome (cancer), notamment chez les fumeurs et les gros consommateurs d'alcool
-Amygdalite crytpique: la surface de certaines amygdales est couverte de cryptes, sorte de petites cavités où se logent les bactéries, rendant ce terrain favorable aux infections.

Des contre-indications?

Il n'existe aucune contre-indication absolue à l'ablation des amygdales. Bien qu'elle concerne surtout les enfants de moins de 15 ans, l'amygdalectomie peut être indiquée chez l'adulte. Théoriquement, elle peut être pratiquée dès l'âge de neuf mois. Mais dans les faits, en dehors de cas très particuliers ou de situations d'urgence, elle est rarement proposée chez les enfants de moins de trois ans.

Des conséquences sur le système immunitaire?

Parce que les amygdales produisent des anticorps et des globules blancs, on a cru à une époque que les enlever favorisait l'apparition ou l'aggravation de problèmes allergiques. Or, aucune étude scientifique n'a établi ce lien de cause à effet. Un terrain allergique et/ou un asthme préexistant ne constitue pas non plus une contre-indication. Plus généralement, l'amygdalectomie ne diminue ni ne perturbe en rien le système immunitaire. Bref, nonobstant les risques inhérents à toute intervention chirurgicale, il n'y a rien à craindre de l'ablation des amygdales.

Publicité
Les maladies de A à Z