Zoom

precautions-antidouleurs_493x200

Angine: 4 règles d'or avec les antidouleurs

Aspirine, paracétamol ou ibuprofène ont beau être en vente libre, ils ne sont pas anodins. Il faut les prendre avec prudence et respecter quelques précautions!

Règle n°1: sachez ce que vous prenez

Pour soulager la douleur d'une angine, plusieurs molécules (paracétamol, aspirine, etc.) sont en vente libre en pharmacie. Mais attention: elles n'ont pas les mêmes propriétés. Le paracétamol est l'antidouleur le plus courant. À doses adéquates, il soulage efficacement la douleur et diminue la fièvre. Par contre, il n'a aucun effet sur l'inflammation. Pour dégonfler les tissus, mieux vaut opter pour un anti-inflammatoire comme, par exemple, l'acide acétylsalicylique (aspirine) ou l'ibuprofène, qui ont également une action antalgique (anti-douleur).

Règle n°2: respectez le dosage

Quel que soit le médicament choisi, il est essentiel de respecter le dosage indiqué, qui varie en fonction du poids et de l'âge. Lisez toujours attentivement la notice. À hautes doses, le paracétamol peut endommager le foie de manière irréversible. Quant aux anti-inflammatoires, ils peuvent notamment causer des problèmes d'estomac (ulcérations gastriques). En cas de doute, demandez conseil à votre pharmacien.

Règle n°3: prenez vos médicaments au bon moment

Parce qu'il peut provoquer des troubles gastro-intestinaux, un anti-inflammatoire sera un petit peu mieux toléré si vous l'avalez avec de la nourriture. Respectez aussi le temps entre les prises. Pour le paracétamol, il faut en général attendre 4 heures entre deux prises, voire 6 chez l'enfant. Dans tous les cas, l'idéal est de prendre la dose adéquate, mais pendant le minimum de jours: vous limiterez ainsi les risques de subir des effets indésirables.

Règle n°4: ne les prenez pas à la légère!

Comme tous les médicaments, le paracétamol, l'aspirine et les autres anti-inflammatoires peuvent provoquer des effets secondaires. Ils peuvent également entrer en intéraction avec d'autres substances ou être contre-indiqués chez certains patients. Si vous êtes enceinte, si vous souffrez ou avez souffert de problèmes de foie, d'estomac, de reins, de c'ur ou encore d'allergie ou si vous prenez d'autres traitements, demandez toujours conseil à votre médecin: il vous indiquera l'antidouleur et/ou l'anti-inflammatoire le plus indiqué. Adressez-vous également à lui en cas d'effet indésirable. Et si la douleur s'aggrave ou persiste plus de 5 jours, la fièvre plus de 2-3 jours, n'hésitez pas à le consulter.

Publicité
Les maladies de A à Z