Diagnostic

Diagnostic d'arthrose

Examen clinique

C'est souvent l'examen clinique du patient qui permet de poser un premier diagnostic d'arthrose. Le médecin va examiner les articulations douloureuses et tenter de les mobiliser. Leur raideur mais aussi d'éventuels craquements, des déformations, par exemple, sont autant de signes d'arthrose.

L'arthrose aux rayons X

C'est la radiographie classique qui permet souvent de confirmer le diagnostic d'arthrose. Elle met en lumière les quatre principaux signes d'arthrose:

  • le pincement de l'articulation dû à la destruction du cartilage,
  • des trous dans l'os (géodes), autour de l'articulation,
  • des excroissances osseuses ou ostéophytes,
  • une condensation de l'os sous le cartilage.

Mais si ces signes sont révélateurs de la présence d'arthrose, celle-ci peut être totalement asymptomatique. En d'autres termes, de nombreuses personnes ont des signes radiologiques d'arthrose sans avoir aucune douleur! C'est pourquoi, il est important, pour le médecin, de garder en tête qu'il soigne un patient et pas une radiographie.

Des examens souvent inutiles

Dans le cas de l'arthrose, une prise de sang n'a pas réellement d'intérêt. En effet, si l'arthrose est parfois accompagnée d'inflammation, celle-ci est localisée et est la conséquence de l'atteinte du cartilage. La présence d'inflammation dans les résultats de la prise de sang doit faire penser à d'autres diagnostics comme une polyarthrite, par exemple. Celle-ci est, en effet, caractérisée par une inflammation généralisée (systémique).

Ecrit par Stéphanie Koplowicz

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Les maladies de A à Z