Témoignages

Reporters_piscine003_2

L'asthme a fait mon bonheur

Frederik Deburghgraeve, 36 ans

Malgré ou "grâce" à son asthme d'effort, Frederik Deburghgraeve a décroché l'or au 100 mètres brasse lors des Jeux Olympiques de 1996.

L'or grâce à l'asthme

"Enfant, je ne pouvais pas jouer comme les autres. J'étais très vite essoufflé. Vers l'âge de cinq ans, le médecin a diagnostiqué un asthme d'effort. Il m'a suggéré de me mettre à la natation pour augmenter mon volume pulmonaire. Sans ce conseil, je n'aurais peut-être jamais commencé la natation. Et je n'aurais donc jamais remporté une médaille d'or aux Jeux Olympiques. L'asthme a donc fait mon bonheur en quelque sorte."

Les patients asthmatiques ne sont pas des plantes d'intérieur

"Quand je nageais, je n'étais jamais gêné par mon asthme. A cause des nombreux entraînements et de l'utilisation préventive des pufs, il m'incommodait aussi moins à l'école et à la maison. Aujourd'hui, je dois toujours tenir compte de mon asthme. Je sens qu'il me gêne davantage quand je ne vis pas de façon saine. Il ne faut pas traiter les patients asthmatiques comme des plantes d'intérieur. Au contraire, ils doivent bouger plus et sortir davantage à l'extérieur."

Publicité
Les maladies de A à Z