Combien d'étoiles ont vos toilettes?

classement-toilettes-beoordelen-toiletten_428x229
18/11/2011

Quoi de plus agréable que de prendre un verre ou déguster un bon repas dans un établissement branché. Mais quelle déception lorsque, pris d'un besoin pressant, vous devez affronter une cage d'escalier escarpée, avant de découvrir un petit coin minuscule à la propreté plus que douteuse. En outre mal achalandée en papier… En prime, on risque de vous demander de payer "pour le service"! Le comble!

Une quinzaine de flamandes en ont eu marre. Elles ont décidé de remettre la toilette au centre du resto! Elles sillonnent les établissements du Nord du Royaume afin de coter leurs latrines. "Parce que les fesses des femmes veulent tout simplement de la qualité!" scandent-elles sur leur site intitulé "WC OK?", où elles publient leurs classements. Plus de 300 établissements sont déjà passés sous leur œil attentif. Leurs critères? Propreté, espace pour se mouvoir, présence de papier, prix mais aussi accès aux personnes à mobilité réduite et originalité.

Il est vrai que les toilettes, c'est plutôt une affaire de femmes! Si les hommes sont parfois moins pointilleux sur l'état des toilettes, c'est aussi parce qu'ils s'y rendent généralement moins que leurs compagnes… Et encore moins souvent vont-ils s'y asseoir! A part en cas d'urgence ou d'une gastro-entérite carabinée… auquel cas il est peu probable qu'ils se risquent à un resto!

Envie de tester un établissement à la hauteur de vos attentes, jusqu'au moindre petit coin? C'est le moment idéal ce week-end, lors de la journée mondiale des toilettes. Objectif de cet événement: militer pour un accès pour tous à des sanitaires hygiéniques. L'occasion également d'étendre l'offensive "WC OK" au Sud du pays!

 

Commentaires
Les filles du Nord vous remercient pour votre article ! ;-) Nous espérons qu'il y a aussi beaucoup de filles du Sud qui sont bien motivées à faire le même. Nb: notre site est accessible en utilisant www.wcok.be.
Laisser un commentaire
Publicité
La pathologie de la semaine
dmla_intro

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est la première cause de déficience visuelle grave après 60 ans en Belgique. Cette maladie, parfois à l’origine d’une perte d’autonomie importante, reste pourtant méconnue.
Heureusement, des traitements existent pour certaines formes de DMLA. Ils permettent de freiner son évolution, voire dans certains cas de récupérer un peu de l’acuité visuelle perdue! Mais pour cela, il est primordial d’intervenir au plus vite.

Les maladies de A à Z