Sommeil: que révèlent nos positions?

position-sommeil-personnalité-houding-slaap-persoonlijkheid_428x229
09/12/2011

Vous voulez percer une personne à jour? Il suffit de l'observer pendant la nuit! C'est en tout cas ce qui ressort d'une étude menée par un spécialiste du sommeil. Tout comme notre langage corporel trahit nos émotions, les positions que nous adoptons lorsque nous dormons en diraient long sur notre personnalité.

La position fœtale indiquerait une personnalité assez rude à l'extérieur mais douce à l'intérieur. Il faut croire que beaucoup d'entre nous sont des brutes au grand cœur car il s'agit de la position la plus fréquente, adoptée par 41% des répondants à l'étude.

Si vous dormez "comme un tronc d'arbre", c'est-à-dire sur le côté, avec les bras le long du corps, vous êtes plutôt facile d'approche, sociable et confiant avec les autres. Ceux qui tendent les bras, appelés aspirants, seraient par contre suspicieux et cyniques.

Vous préférez passer vos nuits sur le dos, les bras le long du corps, comme un soldat? Vous êtes sensé être calme et réservé. Si vous placez plutôt vos bras en haut, autour du coussin, en étoile de mer, vous possédez de grandes qualités d'écoute et aimez rendre service.

D'autres dorment en chute libre, c'est-à-dire sur le ventre avec les mains autour de l'oreiller et la tête tournée sur le côté. Dans ce cas, il s'agirait de personnes sociables mais nerveuses et à fleur de peau.

Notre position la nuit influerait aussi sur la qualité de notre sommeil. A éviter: l'étoile de mer et le soldat. Si elles ne provoquent pas forcément d'insomnie, ces positions empêchent de bien respirer. A la clé: ronflements intempestifs et un sommeil moins réparateur. Par contre, une nuit en "chute libre" favoriserait la digestion. Une astuce qui pourrait s'avérer utile à l'approche des plantureux repas de fin d'année!

Pas sûr que nous arrivions à changer nos habitudes nocturnes pour autant! D'après cette étude, nous sommes tous attachés à une position en particulier, que nous adoptons inlassablement toutes les nuits. Seuls 5% d'entre nous en changent régulièrement. Et vous, quel dormeur êtes-vous?

 

 

Source: "What your sleeping style says about you", Chris Idzikowski, Web MD http://www.webmd.com/sleep-disorders/features/what-your-sleeping-style-says-about-you

Plus d'info

Laisser un commentaire
Publicité
La pathologie de la semaine
dmla_intro

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est la première cause de déficience visuelle grave après 60 ans en Belgique. Cette maladie, parfois à l’origine d’une perte d’autonomie importante, reste pourtant méconnue.
Heureusement, des traitements existent pour certaines formes de DMLA. Ils permettent de freiner son évolution, voire dans certains cas de récupérer un peu de l’acuité visuelle perdue! Mais pour cela, il est primordial d’intervenir au plus vite.

Les maladies de A à Z