Un agent Alzheimer dans votre commune!

agent-alzheimer-commune-agent-alzheimer-gemeente_428x229
21/09/2012

Ça commence par des phrases qui se répètent souvent, puis les pertes de mémoire se font de plus en plus importantes… Enfin, même les visages finissent par s'effacer.

Grand-mère, parent, conjoint,… Avec le papy boom, nous sommes nombreux à avoir dans notre entourage une personne souffrant de la maladie d'Alzheimer. Cette affection neurodégénérative touche plus de 20% des plus de 80 ans.

La personne peut-elle continuer à vivre à domicile? Quelles aides existent? Quelles solutions alternatives? Autant de questions que se posent les proches. Pour les épauler, de plus en plus de communes peuvent à présent compter sur un "référent démence", appelé "Proxidem".

Formé par la Ligue Alzheimer, cet agent communal se rend gratuitement à domicile pour donner des informations concrètes sur les aides financières auxquelles la personne a droit, les services pouvant intervenir à domicile, les structures d'accueil existant dans la commune, les activités organisées pour les seniors souffrant de démence

Une quinzaine de villes wallonnes et bruxelloises proposent déjà ce service, dans le cadre de la signature de la charte "Ville-Amie-Démence". Un engagement à la réalisation d’actions en faveur des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une pathologie apparentée et de leurs proches.

En Flandres, de nombreux services similaires sont disponibles et plus de quarante villes comme Bruges, ont été déclarées "Dementie vriendelijke gemeenten".

Intéressé? Contactez vite la Ligue Alzheimer pour savoir si votre commune est impliquée. Une conférence sur les agents Proxidem sera également donnée à l'Alzheimer Café Day organisé aujourd'hui à Bruxelles, à l'occasion de la Journée Mondiale de la maladie d'Alzheimer.

 

Plus d'info

Commentaires
Pourriez-vous me dire s'il existe un agent communal " Proxidem" à la commune de colfontaine? Bien à vous.
Laisser un commentaire
Publicité
La pathologie de la semaine
dmla_intro

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est la première cause de déficience visuelle grave après 60 ans en Belgique. Cette maladie, parfois à l’origine d’une perte d’autonomie importante, reste pourtant méconnue.
Heureusement, des traitements existent pour certaines formes de DMLA. Ils permettent de freiner son évolution, voire dans certains cas de récupérer un peu de l’acuité visuelle perdue! Mais pour cela, il est primordial d’intervenir au plus vite.

Les maladies de A à Z