Parkinson diagnostiqué par téléphone ?

parkinson-diagnostic-telephone-parkinson-diagnose-telefoon_428x229
19/10/2012

"Aaaah..." Cette simple syllabe qui rappelle la visite chez le médecin pourrait bien en dire plus long que vous ne le pensez sur votre santé ! Elle permettrait de déterminer si vous êtes atteint de la maladie de Parkinson.

En effet, les mouvements des cordes vocales, tout comme ceux des membres, sont affectés par la maladie de Parkinson. Ce qui a poussé un chercheur du MIT à mettre au point un logiciel capable de diagnostiquer la maladie de Parkinson, par un simple test vocal.

Grâce à un programme hyper sensible d'analyse de voix, le chercheur américain a comparé les voix de personnes atteintes de Parkinson, en bonne santé ou dont la voix était altérée par d'autres facteurs (rhume, tabac,..) Ce qui a lui a permis d'isoler les subtils effets de la maladie sur la voix (tremblement, faiblesse, souffle...). Une fois le logiciel paramétré avec ces éléments, il était en mesure de séparer les personnes souffrant de Parkinson des autres, à 99%.

Pour aller plus loin, le chercheur américain a voulu tester le logiciel à grande échelle. C'est pourquoi il a lancé la "Parkinson's voice initiative". Les habitants de 9 pays des quatre coins du monde – parkinsoniens ou pas – sont invités à décrocher leur téléphone pour laisser un message vocal, qui sera ensuite analysé pour déterminer s'ils souffrent de Parkinson ou pas. Objectif : recueillir les enregistrements de 10 000 voix.

Les participants devant indiquer leur état de santé à la fin de leur message, l'analyse des résultats permettra de confirmer ou pas la fiabilité du logiciel.

Ce test oral est encore bien loin de remplacer le traditionnel examen clinique utilisé actuellement pour diagnostiquer la maladie d'Alzheimer. Mais il offre de belles perspectives en matière d'accessibilité du diagnostic. A la clé, une prise en charge plus précoce pour de nombreuses personnes.

 

Sources :
http://www.maxlittle.net/publications/TBME-00342-HTML.html
http://www.parkinsonsvoice.org

Plus d'info

Laisser un commentaire
Publicité
La pathologie de la semaine
dmla_intro

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est la première cause de déficience visuelle grave après 60 ans en Belgique. Cette maladie, parfois à l’origine d’une perte d’autonomie importante, reste pourtant méconnue.
Heureusement, des traitements existent pour certaines formes de DMLA. Ils permettent de freiner son évolution, voire dans certains cas de récupérer un peu de l’acuité visuelle perdue! Mais pour cela, il est primordial d’intervenir au plus vite.

Les maladies de A à Z