Contre le cancer du sein, faites du sport!

MDP-blog-48-428x229
30/11/2012

Pour garder la forme, se vider la tête, compenser nos écarts alimentaires ou encore pour admirer la musculature du moniteur… Les raisons qui nous mènent à pousser la porte d'un club de sport sont diverses! En voilà une qui pourrait motiver quelques indécises: la pratique régulière d'un sport réduit le risque de développer un cancer du sein!

Et pas question de se ménager! L'effet bénéfique serait d'autant plus grand que l'activité est intense et fréquente. Les courageuses qui arrivent à aligner 5 heures de sport intensif par semaine feraient chuter leur risque de 38%! Lorsqu'on sait que ce cancer touche une femme sur 8, il y a de quoi ressortir l'abonnement au club de sport qui doit encore traîner au fond de l'un de vos tiroirs!

Une bonne nouvelle qui s'adresse aussi aux femmes qui se battent déjà contre le cancer du sein. Les études ont montré que l'activité physique réduit également le risque de récidives.

Si ces découvertes ont été réalisées il y a déjà quelques années, elles demeurent encore largement ignorées de la plupart des femmes. C'est pourquoi une conférence à ce sujet est organisée le mardi 4 décembre à 12h30 au Parlement européen (Bruxelles) pour sensibiliser à ce moyen de prévention encore trop peu connu.

Sources: *B. Tehard & al., «Effect of physical activity on women at increased risk of breast cancer: results from the E3N cohort study» , Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention, janvier 2006. *Communiqué du Think Thank Sport et Citoyenneté

 

Plus d'info

Laisser un commentaire
Publicité
La pathologie de la semaine
dmla_intro

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est la première cause de déficience visuelle grave après 60 ans en Belgique. Cette maladie, parfois à l’origine d’une perte d’autonomie importante, reste pourtant méconnue.
Heureusement, des traitements existent pour certaines formes de DMLA. Ils permettent de freiner son évolution, voire dans certains cas de récupérer un peu de l’acuité visuelle perdue! Mais pour cela, il est primordial d’intervenir au plus vite.

Les maladies de A à Z