Prêt à concourir pour Mr HIV?

image_default940x400
01/03/2013

Dans les bars gay du centre-ville de Bruxelles, de drôles d’affiches ont fait leur apparition. Des hommes y posent sous la bannière «Mr HIV 2013»!

La promo de candidats à l’élection du plus beau séropositif? Cette perspective ne laisse pas indifférent! Et c’est justement l’objectif: il s’agit d’une campagne choc menée par l’association Warning Brussels pour sensibiliser à la discrimination dont les séropositifs sont victimes.

Le sens de ces affiches? Souligner que poser avec le slogan «Mr HIV» n’est pas anodin. S’assumer au grand jour comme séropositif - et même l’avouer à ses proches - reste difficile aujourd’hui. À la clé, encore trop de réactions de rejet, à cause de la peur excessive de la contamination à cette «horrible maladie». À tel point que les séropositifs n’osent pas se dévoiler et sont absents du débat public!

L’association veut rendre leur fierté d’exister aux séropositifs, leur place dans la société et souligner aussi que le VIH n’est plus synonyme de mort. Il est possible d’être séropositif et de mener une longue vie normale!

Une campagne qui choque certains: cette image plus positive du sida ne risque-t-elle pas de le banaliser et de mettre en péril les messages de prévention? Le débat a le mérite d’être lancé.

Chaque mois, de nouveaux «candidats» à Mr HIV prendront courageusement leur place sur les murs des bars gays du centre-ville. Des portraits pris lors de la dernière Gay Pride, où l’association a invité les passants – séropositifs ou non - à poser avec l'écharpe «Mr HIV»

 

 

Plus d'info

Commentaires
Nous sommes en mai et désormais la série de portrait est complète. Vous pouvez voir l'ensemble des photos sur cette page. Nous espérons qu'elle vous plaira. N'hésitez-pas à donner votre avis. Cordialement. WARNING-Bruxelles. http://on.fb.me/YSHJ6o
Laisser un commentaire
Publicité
La pathologie de la semaine
dmla_intro

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est la première cause de déficience visuelle grave après 60 ans en Belgique. Cette maladie, parfois à l’origine d’une perte d’autonomie importante, reste pourtant méconnue.
Heureusement, des traitements existent pour certaines formes de DMLA. Ils permettent de freiner son évolution, voire dans certains cas de récupérer un peu de l’acuité visuelle perdue! Mais pour cela, il est primordial d’intervenir au plus vite.

Les maladies de A à Z