Mesurez votre niveau de bien-être!

application-mesurer-bien-etre-58-secondes-applicatie-meten-welzijn-58-seconden_428x229
12/07/2013

Votre ordinateur qui tombe en rade, un accrochage sur le chemin du boulot, une remarque désobligeante de votre boss, votre meilleur ami qui a encore annulé votre rendez-vous à la dernière minute… C’est sûr, chaque jour apporte une bonne raison de râler et de broyer du noir! Et il faut l’avouer, nous avons une fâcheuse tendance à considérer le verre à moitié vide…

Oui mais… objectivement, êtes-vous vraiment malheureux? Une application pour téléphone portable se targue de pouvoir répondre pour vous à cette question, en «mesurant»  votre niveau de bien-être.

Comment? Chaque jour, l’application «58 sec.» vous propose des petits tests, qui ne durent jamais plus de 58 secondes (d’où son nom). Tests neuropsychologiques, questionnaires sur votre état d’esprit actuel et les personnes qui vous entourent… L’application exploite aussi les capteurs de votre téléphone pour reconnaitre vos émotions (sur le visage) et le stress dans votre voix. Chaque semaine, vous recevez un feedback personnalisé sur votre bien-être mais aussi des conseils de spécialistes et des séances d’exercice, pour l’augmenter au quotidien! Par exemple, prendre l’habitude d’imaginer chaque soir trois événements positifs qui pourraient se produire le lendemain. Chaque exercice proposé est tiré d’études scientifiques ayant prouvé les bienfaits de cette activité sur la sensation de bonheur.

A la base de cette initiative, Jorge Quoidbach, un psychologue belge spécialisé dans la compréhension scientifique du bonheur. Il s’est associé à des chercheurs de l’Université d’Harvard et du Massachussetts Institute of Technology pour mettre au point cette application gratuite, qui vise aussi à compiler des informations sur les sources du bien-être, devenu un thème de recherche à part entière aujourd’hui. De quoi nous aider à voir plus souvent le verre à moitié plein…

58 secondes pour augmenter votre bonheur: cela en vaut la peine, non?

 

 

Laisser un commentaire
Publicité
La pathologie de la semaine
dmla_intro

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est la première cause de déficience visuelle grave après 60 ans en Belgique. Cette maladie, parfois à l’origine d’une perte d’autonomie importante, reste pourtant méconnue.
Heureusement, des traitements existent pour certaines formes de DMLA. Ils permettent de freiner son évolution, voire dans certains cas de récupérer un peu de l’acuité visuelle perdue! Mais pour cela, il est primordial d’intervenir au plus vite.

Les maladies de A à Z