Au Japon, on prescrit de la musique!

Capture-d’écran-2013-07-29-à-4.33.01-PM
02/08/2013

«La musique adoucit les maux», voilà le nouvel adage de l’orchestre philarmonique du Japon. Conscient que la musique classique ne séduit plus grand monde, l’orchestre s’est lancé dans une activité pour le moins originale: la prescription de musique classique! Un nouveau type de médecine alternative, baptisé Japan Pil-Harmonic.

À chaque symptôme correspond un morceau censé aider le patient:

-    pour un sommeil paisible: la symphonie n°10 de Mahler, -    contre la constipation: la symphonie n°1 de Brahms, -    pour une belle peau: les 4 saisons de Vivaldi, -    pour retrouver le sourire: la symphonie classique de Prokofiev. Ou encore… -    La chevauchée des walkyries de Wagner pour «se sentir homme».

Les «traitements» sont chargés sur des micro-cartes SD, faciles à insérer sur un ordinateur portable et sont placés dans des petits sachets qui ressemblent à ceux des véritables médicaments. Un packaging et un concept innovant qui semblent séduire les Nippons!

Il est vrai que certaines études ont déjà démontré les effets bénéfiques de la musique classique sur le niveau de stress. De là à en faire une médecine efficace sur tous les maux… la route est longue. Mais en tout cas, une campagne de pub réussie pour l’orchestre philarmonique du Japon!

 

Laisser un commentaire
Publicité
La pathologie de la semaine
dmla_intro

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est la première cause de déficience visuelle grave après 60 ans en Belgique. Cette maladie, parfois à l’origine d’une perte d’autonomie importante, reste pourtant méconnue.
Heureusement, des traitements existent pour certaines formes de DMLA. Ils permettent de freiner son évolution, voire dans certains cas de récupérer un peu de l’acuité visuelle perdue! Mais pour cela, il est primordial d’intervenir au plus vite.

Les maladies de A à Z