Mon blog m’aide à accepter la maladie

DeMorgen_428x229
06/09/2013
Ecrit par Emily Nazionale

Après s’être battu avec succès contre une leucémie, Laurent doit faire face à une nouvelle épreuve: son organisme rejette la transplantation de cellules souches qu’il a subie. Sur son blog et sa page facebook, le jeune homme de 28 ans tente de remonter le moral aux personnes malades comme lui.

Vous avez subi une transplantation de cellules souches dans le cadre du traitement de votre leucémie. Pourquoi ? En 2009, j’ai découvert que j’étais atteint d’une leucémie. Grâce au traitement que j’ai suivi, j’ai été en rémission complète, mais j’ai rechuté un an plus tard. Je me suis rétabli complètement après le second traitement mais, comme mon médecin ne voulait prendre aucun risque, il a recommandé une transplantation de cellules souches. Deux ans plus tard, en 2012, les premiers signes de rejet de la transplantation sont apparus. Je suis en effet atteint de la maladie du greffon contre l’hôte (Graft Versus Host Disease). Et, dans mon cas, il s’agit d’une forme particulièrement sévère. Ma peau, mon foie et, dans une moindre mesure, mes poumons sont touchés. Je fais aussi de la rétention d’eau et je souffre de douleurs neuropathiques.

Votre blog est suivi par plus de 300 personnes. Cela compte ! J’aimerais atteindre le plus de personnes possible - des malades comme moi, les membres de leur famille, les proches… - et les aider en les informant. Je reçois régulièrement des réactions de personnes malades, qui me disent que mon blog leur apporte beaucoup, qu’il leur donne le courage de continuer. De même, ces nombreuses réactions m’aident à ne pas baisser les bras: elles me font prendre conscience que je ne suis pas seul. Certaines de ces personnes sont même déjà venues me voir à l’hôpital!

Avez-vous toujours la force de continuer à écrire ? Il arrive parfois que je n’écrive pas pendant quelques jours, voire plusieurs semaines, parce que je suis trop fatigué ou trop malade, ou que je suis en traitement à l’hôpital pour l’une ou l’autre affection. Mais je ne pourrais pas me passer de mon blog! C’est mon principal moyen de communication et il m’aide à accepter ma maladie. Impossible pour moi de me défouler en hurlant ou en criant par exemple car j’ai des problèmes respiratoires. Aller courir, je n’y songe même pas, je suis incapable de marcher!

Sur votre blog, vous semblez adopter une attitude positive. Est-ce le cas? C’est vrai. Je sais qu’en principe la leucémie ne peut pas revenir. Je dis bien «en principe», car je reste réaliste. On ne sait en effet jamais ce que l’avenir nous réserve. J’essaie dès lors de profiter le plus possible des petites choses de la vie et d’utiliser mon temps au maximum. Il m’arrive souvent de ne pas vouloir aller dormir le soir car il y a encore tellement de choses que je veux faire! Bien évidemment, j’aimerais posséder ma propre maison, partager ma vie avec une compagne et même avoir des enfants. Mais le rejet m’a profondément affecté physiquement et je ne suis même plus capable de sortir seul à l’extérieur… Cela ne facilite pas les choses, les petites amies ne tombent pas du ciel! Mais bon, un jour peut-être...

Crédit photo : De Morgen

Publicité
La pathologie de la semaine
dmla_intro

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est la première cause de déficience visuelle grave après 60 ans en Belgique. Cette maladie, parfois à l’origine d’une perte d’autonomie importante, reste pourtant méconnue.
Heureusement, des traitements existent pour certaines formes de DMLA. Ils permettent de freiner son évolution, voire dans certains cas de récupérer un peu de l’acuité visuelle perdue! Mais pour cela, il est primordial d’intervenir au plus vite.

Les maladies de A à Z