Zoom

cholesterol_493x200

Cholestérol et cancer de la prostate: un lien?

L’hypercholestérolémie est mauvaise pour nos artères. Elle serait aussi responsable d’une augmentation du risque de cancer de la prostate.

Un excès de cholestérol

Nous savons tous que «nous devons faire attention à notre cholestérol». Car un excès de cholestérol, et plus précisément de «mauvais» cholestérol ou cholestérol LDL, obstrue les artères. Et augmente dès lors le risque de maladies cardiovasculaires, comme l’accident vasculaire cérébral ou l’infarctus cardiaque (myocardique).

Un risque accru de cancer de la prostate

Les scientifiques pensent que les hommes auraient encore une raison supplémentaire de surveiller leur alimentation. En effet, un excès de cholestérol sanguin augmenterait le risque de cancer de la prostate.

Surtout le cancer agressif de la prostate

Les chercheurs de la Radboud Universiteit de Nimègue ont analysé les données de 2.118 hommes qui n’étaient pas sous médicaments hypocholestérolémiants. Ils ont constaté que tant un taux élevé de cholestérol total que de cholestérol LDL («mauvais» cholestérol) étaient associés à un risque augmenté de cancer de la prostate. Concrètement, pour chaque augmentation d’1 mmol/l des valeurs de cholestérol total ou LDL, le risque de cancer de la prostate augmenterait de respectivement 39% et 42%. Ce qui ne signifie pas que ces hommes ont un risque de 39% de développer un cancer de la prostate, mais bien que leur risque passe à un moment donné de 10 à 13,9%. Le lien était encore plus marqué entre cholestérol LDL et cancer agressif de la prostate (cancer de la prostate de stade 3 ou plus, valeurs PSA supérieures à 20 ou score de Gleason de 7 ou plus).

Des études complémentaires sont indispensables

Les scientifiques prennent toutefois ces chiffres avec des pincettes. Premièrement, parce que l’étude néerlandaise s’est penchée sur un petit échantillon: seuls 43 des 2.118 hommes étudiés souffraient d’ un cancer de la prostate. De plus, des études comparables menées ailleurs dans le monde n’ont pas toujours abouti aux mêmes résultats. Certaines confirment le lien entre cholestérol et cancer de la prostate, d’autres pas. De nouvelles études sont donc nécessaires.

Des statines contre le cancer de la prostate?

Reste la question de savoir pourquoi la relation entre cholestérol et cancer de la prostate est aussi intéressante? Si le lien est bien connu, il serait dès lors peut-être possible à terme d’éviter un certain nombre de cas de cancer de la prostate par la prise de statines (hypocholestérolémiants). Elles pourraient aussi éviter l’évolution d’un cancer non agressif de la prostate en cancer agressif. Mais, répétons-le, on ne dispose pas encore de données probantes.

Source: D E G Kok, J G H van Roermund, K K H Aben, M den Heijer, D W Swinkels, E Kampman and L A L M Kiemeney. Blood lipid levels and prostate cancer risk; a cohort study. Prostate Cancer and Prostatic Diseases (2011) 14, 340–345.

Publicité
Les maladies de A à Z