Zoom

metastases-osseuses-botmetastasen_493x200

Métastases osseuses: à surveiller!

Le cancer de la prostate peut se propager dans les os. Très douloureuses, ces métastases osseuses augmentent le risque de fractures et de complications neurologiques.

Métastases du cancer de la prostate

A un stade avancé de la maladie, les cellules du cancer de la prostate peuvent se disséminer hors de celle-ci. Avec une nette affinité pour les os. Les métastases osseuses peuvent toucher les vertèbres, les côtes, certains os longs comme le fémur mais aussi le crâne.

Fréquence des métastases osseuses

Une étude danoise (1), menée sur près de 23.000 patients, a mis en évidence que lors du diagnostic de cancer de la prostate, 3% des patients présentent déjà des métastases osseuses.

Une autre étude a montré que parmi les patients qui sont résistants aux traitements hormonaux du cancer, 80 à 90% vont développer au cours de leur vie des métastases osseuses (2).

Des complications graves

Les métastases osseuses peuvent entraîner plusieurs conséquences sérieuses:

  • douleurs intenses,
  • risque augmenté de fracture,
  • complications neurologiques.

Métastases osseuses et risques de fractures

Les cellules du cancer de la prostate perturbent le cycle normal de destruction et de reconstruction des os. Résultat: l’architecture du tissu osseux se détériore et l’os se fragilise. Les fractures les plus fréquentes concernent les vertèbres.

Complications neurologiques

Les complications neurologiques constituent un des risques majeurs des métastases vertébrales. La croissance osseuse anormale liée à la métastase (qui va former une masse) et les éventuelles fractures vertébrales peuvent entraîner des compressions de la moelle contenue dans les vertèbres ou des racines nerveuses qui émergent de la moelle.

Complications osseuses et survie

Les métastases osseuses et leurs complications diminuent les chances de survie. Après 1 an, celles-ci (1) sont de:

  • 87% pour les hommes souffrant d’un cancer de la prostate sans métastases osseuses;
  • 47% pour les patients ayant des métastases osseuses;
  • 40% pour les hommes ayant subi des fractures à la suite de métastases osseuses.

Après 5 ans, la survie est de 56% sans métastase mais de 3% seulement en cas de métastase osseuse.

Des traitements existent

Heureusement des traitements existent. Radiothérapie, médicaments biphosphonates et anticorps monoclonaux permettent de diminuer le risque de fracture, réduire la douleur et freiner l’évolution des métastases.

(1) Nørgaard M, Jensen AØ, Jacobsen JB, Cetin K, Fryzek JP, Sørensen HT.

Skeletal related events, bone metastasis and survival of prostate cancer: a population based cohort study in Denmark (1999 to 2007). J Urol. 2010 Jul;184(1):162-7.

(2) Lee RJ, Saylor PJ, and Smith MR. Contemporary Therapeutic Approaches Targeting Bone Complications in Prostate Cancer. Clin Genitourin Cancer. 2010 December 1; 8(1): 29–36.

Publicité
Les maladies de A à Z