Témoignages

preventief-psa-meten-doser-preventivement-psa_238x120

Faut-il faire doser préventivement son taux de PSA?

Dr Bram Spinnewijn

Un dépistage préventif du cancer de la prostate par la méthode du test PSA est-il nécessaire? Vous seul pouvez en juger, mais l’association de médecins généralistes Domus Medica le déconseille.

En quoi consiste exactement le test du PSA?

«PSA» est l’abréviation anglaise de «prostate-specific antigen» ou antigène prostatique spécifique, une protéine fabriquée par la prostate. L’évolution du taux de PSA dans le sang est un indicateur précis de l’évolution du cancer de la prostate après diagnostic. Le test PSA est toutefois beaucoup moins précis lorsqu’il est utilisé non pas pour suivre l’évolution d’un cancer mais pour détecter un cancer de la prostate.

Quelles sont les conséquences de cette précision réduite du test PSA quand il est utilisé pour poser un diagnostic de cancer prostatique?

Le test PSA trouve de nombreux cancers de la prostate qui sont d’évolution très lente et que, contrairement à de nombreux autres cancers, ne sont, dans ces cas d’évolution lente, pas mortel. Dépister systématiquement le PSA, implique dès lors pour de nombreux homme de subir des examens complémentaires, et recevoir un traitement chirurgical ou radiothérapeuthique. Ils devront dès lors vivre avec les effets secondaires de ce dernier comme l’incontinence et l’impuissance. Ce qui revient à dire que pour sauver une seule vie 36 hommes suivront inutilement un traitement.

Certains hommes doivent-ils quand même se faire dépister préventivement?

Le cancer de la prostate a une composante familiale. Il est dès lors recommandé aux hommes dont le père ou le frère sont décédés avant 60 ans du cancer de la prostate de se faire contrôler tous les deux ans à partir de 50 ans. Mais si votre père n’a appris qu’à l’âge de 78 ans qu’il était atteint du cancer de la prostate, ce n’est pas nécessaire. Seule l’apparition de symptômes tels que besoin fréquent d’uriner, diminution du jet, difficultés à commencer à uriner, besoin d’uriner la nuit devraient amener à la réalisation de test, dont le PSA.

La mutuelle rembourse-t-elle le test PSA?

Depuis le 1er août 2012, l’INAMI ne rembourse plus les tests PSA prescrits aux hommes chez qui aucun cancer de la prostate n’a encore été diagnostiqué. Pour les hommes qui ont des antécédents familiaux de cancer de la prostate, le test est remboursé une fois par an à partir de 40 ans. L’INAMI rembourse le test deux fois par an pour les hommes chez qui on a diagnostiqué un cancer de la prostate et chez qui le test PSA est utilisé pour évaluer l’évolution de leur maladie.

Publicité
Les maladies de A à Z