Cancer de la prostate

Traitement

Chirurgie: quand et pour qui?

Ablation de la prostate

La chirurgie, qui consiste en l’ablation de la prostate, représente environ 59% des traitements du cancer de la prostate. La chirurgie est également appelée "prostatectomie totale" ou "prostatectomie radicale". L’ablation de la prostate s’effectue au moyen d’une incision dans le bas-ventre ou d’une laparoscopie (utilisation d'un tuyau souple muni d'une caméra et d'instruments chirurgicaux qui permettent d'éviter d'ouvrir le ventre), éventuellement assistée d’un robot. Les complications éventuelles pouvant survenir lors d’une opération sont les saignements (peu fréquents), l’incontinence et l’impuissance.

Essentiellement dans les petites tumeurs

Pour prévenir l’incontinence et l’impuissance, les interventions se limitent actuellement principalement aux petites tumeurs. Cette approche permet d’épargner le sphincter de la vessie et les nerfs responsables de l’érection. Et d'ainsi éviter une incontinence et une impuissance définitives.

Le stade de la tumeur est déterminant

La guérison dépend du stade de la tumeur. Si la tumeur est restée locale, le pourcentage de guérison s’élève à un peu plus de 80%. En revanche, si le cancer de la prostate a envahi les vésicules séminales (glandes situées à l'arrière de la prostate), ce pourcentage est d’environ 30%. Ce dernier groupe de patients a donc souvent besoin d’un traitement complémentaire.

 

 

Lire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
chirurgie
Publicité
Les maladies de A à Z