Carcinome basocellulaire

Comprendre

Zoom sur la structure de la peau

Les trois couches de la peau

La peau humaine est constituée de trois couches:

  • L’épiderme est la couche superficielle, fine mais résistante, qui est en contact avec le monde extérieur. Elle protège les tissus sous-jacents des lésions mais empêche aussi la pénétration des bactéries, virus ou autres substances étrangères dans l’organisme.
  • La deuxième couche cutanée est le derme, constituée d’une épaisse couche de tissu fibreux et élastique, qui donne à la peau souplesse et solidité. Cette couche contient les terminaisons nerveuses, des glandes (sudoripares et sébacées), les follicules pileux (qui donnent naissance aux poils) et des vaisseaux sanguins.
  • La troisième couche est une couche adipeuse (hypoderme) qui isole l’organisme de la chaleur et du froid, et qui constitue également un lieu de stockage de l’énergie. La graisse est contenue dans les cellules adipeuses.

Les cinq couches de l’épiderme

L’épiderme, c’est-à-dire la couche superficielle de la peau, est lui-même constitué de cinq couches (de la surface vers la profondeur):

  • la couche cornée (stratum corneum),
  • la couche claire (stratum lucidum),
  • la couche granuleuse (stratum granulosum),
  • la couche épineuse (stratum spinosum),
  • la couche cellulaire basale (stratum basale), également appelée couche germinative.

Un renouvellement continu

C’est la couche cornée qui est en contact avec le monde extérieur. Elle est constituée de cellules mortes, aplaties (cellules pavimenteuses), qui contiennent une protéine fibreuse (kératine), également présente dans les cheveux et les ongles.

Ces cellules mortes desquament et sont continuellement remplacées par des cellules plus jeunes issues de la division dans la couche cellulaire basale. Au départ de cette couche, elles traversent successivement les couches épineuse, granuleuse et claire avant d’atteindre la couche cornée.

Ceci explique clairement pourquoi la peau porte également le nom d’épithélium pavimenteux stratifié kératinisé.

Les quatre types de cellules de l’épiderme

L’épiderme contient quatre types de cellules: les kératinocytes ou cellules cornées, les mélanocytes ou cellules pigmentées, les cellules de Langerhans et les cellules de Merkel.

  • Les kératinocytes constituent 90% des cellules de la peau. Ils prennent naissance au départ des cellules mères appelées germinatives dans la couche cellulaire basale, c’est-à-dire la couche la plus profonde de l’épiderme. La peau se renouvelle toutes les quatre à six semaines. Au fur et à mesure que les kératinocytes glissent de la profondeur de l’épiderme vers sa surface, leur forme se modifie: de cubiques, ils s’aplatissent et se chargent de plus en plus en kératine.
  • Les mélanocytes ou cellules pigmentées synthétisent le pigment appelé mélanine, et le transmettent aux kératinocytes. La mélanine protège la peau des ultraviolets solaires et détermine la couleur de la peau.
  • Les cellules de Langerhans jouent un rôle en cas d’allergie.
  • Les cellules de Merkel sont impliquées dans le sens du toucher.

Ecrit par Dr Michelle CooremanLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Zoom sur la structure de la peau | Zoom op de structuur van de huid
Les maladies de A à Z