Constipation

Diagnostic

Les examens complémentaires

Le temps de transit colique (TTC)

Si le traitement ne permet pas d'améliorer la constipation et que la cause reste non identifiée, des examens complémentaires peuvent être pratiqués. La mesure du temps de transit colique permet de déterminer le degré de ralentissement du processus d'évacuation par le côlon. De très petits bouts de plastique radio-opaques ("pellets") sont ingérés par le patient. Les jours suivants, plusieurs radiographies sont effectuées afin de mesurer le temps que ces "pellets" mettent pour sortir de l'intestin. Cet examen permet aussi de déterminer quelle zone du côlon est particulièrement impliquée dans la constipation.

La manométrie ano-rectale

La manométrie ano-rectale permet de mesurer l'état du sphincter anal. Un petit ballonnet est placé dans le rectum et gonflé à l'aide d'une sonde, afin de simuler la présence de matières fécales. Les pressions exercées par le sphincter peuvent alors être mesurées.

La colonoscopie

Si le médecin suspecte la possibilité d'un cancer colique, une colonoscopie est généralement proposée. Elle consiste à explorer le côlon à l'aide d'un tuyau flexible muni d'une caméra. Cet examen nécessite une préparation du côlon pour le vider de ses déchets. La colonoscopie est généralement réalisée sous une anesthésie légère.

Ecrit par Julie LuongLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Publicité
Les maladies de A à Z