Zoom

constipation-chronique-occasionnelle-constipatie-chronisch-tijdelijk_493x200

Constipation: chronique ou occasionnelle?

Votre constipation est-elle chronique ou occasionnelle? Cette question est importante, car elle détermine en grande partie le traitement de la constipation.

Toute constipation est-elle chronique?

D'une certaine manière, oui, toute constipation est chronique. En effet, une constipation (le fait d'aller à la selle moins de trois fois par semaine) est considérée comme problématique uniquement si elle dure plus d'un mois, ce qui la fait entrer dans le cadre des maladies chroniques. Sous cette durée, les médecins parleront plutôt de ralentissement temporaire du transit, ou éventuellement de difficultés à déféquer.

Constipation: chercher la cause

Certaines personnes se plaignent cependant de constipation alors qu'elles ne rentrent pas dans ce cadre. Par exemple, si elles vont à la selle trois ou quatre fois par semaine, souffrent de douleurs à la défécation, ou si leurs périodes de constipation durent moins d'un mois mais se répètent plusieurs fois par an. Dans ce cas, le traitement ne sera pas celui d'une constipation, mais celui des causes des plaintes: dans le cas des douleurs, on pourra ainsi évoquer des hémorroïdes ou des fissures anales. Il est aussi parfois utile de rappeler que notre corps a son propre rythme, et que si l'évacuation des selles ne se fait pas aussi souvent qu'on le voudrait, ce n'est pas forcément une maladie!

Faut-il consulter en cas de constipation?

Il y a cependant des cas où une constipation, même si elle n'est pas chronique, doit attirer l'attention. Vous alternez des périodes de constipation et de diarrhée qui résistent à tous traitements et s'accompagnent de douleurs et ballonnements? Ou vous observez une constipation qui s'installe brusquement, qui est sans précédents et qui ne s'explique pas par un changement de vos habitudes? Il est utile d'aller consulter un médecin. La constipation peut en effet parfois dévoiler une maladie sous-jacente, y compris le cancer colorectal. Par ailleurs, de nombreux médicaments peuvent entraîner une constipation. Si vous constatez un ralentissement de votre transit quand vous commencez un nouveau traitement, parlez-en à votre médecin prescripteur pour trouver une marche à suivre.

Publicité
Les maladies de A à Z