Zoom

dolichocolon-trop-long-dolichocolon-te-lang_493x200

Constipation: quand le côlon est trop long

Certaines constipations sont d'origine anatomique: un côlon trop long va entraîner un voyage des selles dans l'intestin plus long. On parle alors de dolichocôlon.

Dolichocôlon, un mot compliqué pour une constipation simple

On appelle dolichocôlon un côlon qui est plus long que la normale (qui est à peu près de 1,20 m). La digestion se fait correctement, mais le bol alimentaire a une distance plus longue à parcourir avant d'être expulsé. Sur cette distance, le côlon absorbe le liquide contenu dans les selles pour récupérer les sels minéraux qui s'y trouvent. En conséquence les fèces qui arrivent dans le rectum pour être expulsées sont plus dures que la moyenne, et peuvent entraîner des douleurs à la défécation.

Comment repère-t-on un intestin trop long?

La constipation entraînée par le dolichocôlon apparaît très tôt, puisqu'il s'agit d'une caractéristique physique de naissance. Le séjour plus long de la nourriture dans le tube digestif entraîne aussi des gaz et ballonnements. Souvent, les patients se plaignent également de bruits gênants, et d'avoir un gros ventre. Le diagnostic de dolichocôlon est posé après une radio de l'intestin.

Quel traitement pour un intestin trop long?

Sauf cas graves, les médecins préfèrent en général ne pas opérer pour résoudre un problème de dolichocôlon. Il y a en effet un risque de mettre en danger le bon fonctionnement de l'intestin en endommageant les nerfs et les muscles. Les personnes qui en souffrent doivent donc particulièrement soigner leur alimentation en absorbant une grande quantité de fibres et suffisamment de liquides pour que le transit soit encouragé. Si ces mesures ne suffisent pas, des laxatifs ou des lavements seront utilisés si nécessaire. Les dolichocôlons n'ont en général pas de conséquences graves.

Publicité