Zoom

fissures-anales-anale-fissuren_493x200

Constipation et fissures anales

Les fissures anales correspondent à de petites ulcérations de la muqueuse anale, souvent très douloureuses. Elles sont étroitement liées au phénomène de constipation.

Une ulcération de la muqueuse anale

Les fissures anales correspondent à une ulcération de la muqueuse anale, c'est-à-dire une lésion avec perte de substance de la peau, un peu comme un aphte. Elles sont généralement liées à une hypertonie du sphincter (anneau circulaire) interne de l'anus, c'est-à-dire à une contraction excessive de celui-ci. En conséquence, le revêtement de ce sphincter est moins bien irrigué par le sang, ce qui favorise l'apparition de zones d'ulcération. Pertes de sang parfois abondantes et douleurs anales importantes en sont les principaux symptômes.

Cercle vicieux?

Comme les hémorroïdes, les fissures anales sont étroitement liées aux problèmes de constipation. Elles sont d'ailleurs souvent confondues avec celles-ci, même si les fissures anales sont en général plus douloureuses que les hémorroïdes. Les douleurs ressenties lors de la défécation sont d'ailleurs parfois tellement intenses que les personnes qui souffrent de fissures ont tendance à se retenir sans vraiment le vouloir, renforçant ainsi le problème de constipation.

Traiter les fissures anales

Outre les mesures hygiéno-diététiques destinées à lutter contre la constipation (alimentation riche en fibres, exercice, bonne hydratation...), la prise de laxatifs permettra de lutter contre la constipation et de rompre ainsi ce cercle vicieux. L'application de pommades à base de trinitrine dans le canal anal est souvent conseillée. Il est également possible de recourir à des injections de toxine botulique qui favoriseront un relâchement du sphincter.

La solution chirurgicale

Comme les hémorroïdes, les fissures anales peuvent faire l'objet d'une intervention chirurgicale. En effet, les récidives étant de l'ordre de 50 à 60% , cette solution est parfois préconisée pour venir durablement à bout de ce problème.

Publicité
Les maladies de A à Z