Témoignages

fini-cystite-gedaan-blaasontsteking_238x120

J'en ai fini avec la cystite!

Cécile, 20 ans

À force de se retenir d'uriner, Cécile enchaînait les cystites. Pourtant, quelques séances de kiné ont permis de résoudre le problème.

Ma première cystite, je l'ai eue à l'âge de 17 ans. J'étais en première année de droit à l'université. J'ai passé ma journée à courir aux toilettes, même pendant les cours. Le soir, la sensation de brûlure au moment d'uriner était toujours présente. J'ai donc contacté mon médecin traitant pour un rendez-vous le lendemain. Il m'a prescrit un antibiotique à prise unique, et les symptômes ont disparu assez rapidement. Hélas, cette fichue infection n'allait pas tarder à revenir.

Des cystites à répétition

Deux mois plus tard, la cystite opérait son grand retour. Mon médecin a fait analyser mes urines et m'a prescrit un antibiotique plus puissant, à prendre pendant une semaine. Le résultat fut aussi efficace que la première fois. Mais neuf semaines plus tard, j'étais à nouveau dans son cabinet. Pourtant, j'avais respecté toutes les précautions d'usage: hygiène intime irréprochable, boire deux litres d'eau par jour, passage aux toilettes après les rapports sexuels... Rien n'y faisait.

En cause: une dyssynergie vésico-sphinctérienne

Je me suis rendue à l'hôpital pour effectuer quelques examens, notamment une échographie de la vessie post-mictionnelle. À la fin de mon parcours dans l'hôpital, l'urologue a rendu son verdict: "Mademoiselle, je pense que vous ne faites pas pipi correctement". Je suis restée perplexe face à cette affirmation. Il m'a expliqué que j'étais atteinte de dyssynergie vésico-sphinctérienne. En clair: les muscles de mon périnée sont contractés en permanence, même lorsque j'urine. Résultat: il reste toujours un peu d'urine dans ma vessie, ce qui entraîne une multiplication des bactéries. Voilà la raison de mes cystites à répétition!

La solution? Des séances de kiné

Grâce aux exercices pratiqués chez mon kiné, j'ai appris à prendre conscience de mon périnée et, surtout, à le relâcher. Au début, ce n'était pas évident. Il m'a d'ailleurs fallu un peu de temps avant d'arriver à décontracter complètement mes muscles au moment d'uriner. Mais aujourd'hui, j'y arrive sans problème. Quand je vais à la toilette, je dois juste penser à une chose: détendre mon périnée pour bien vider ma vessie. Franchement, il y a pire comme traitement!

Les maladies de A à Z