Déficit cognitif léger (MCI)

Comprendre

Comment fonctionnent nos différents systèmes de mémoire?

La mémoire sensorielle

Tout ce que nous voyons, entendons, goûtons et sentons via nos sens est enregistré dans notre mémoire sensorielle. Cette mémoire dispose donc d'une grande capacité, mais ne peut stocker l'information entrante que très peu de temps (moins de 1 seconde). Une partie de l'information disparaît ensuite de la mémoire sensorielle, tandis qu'une autre partie - celle à laquelle nous avons prêté notre attention - est traitée et stockée dans la mémoire à court terme.

La mémoire à court terme

La mémoire à court terme retient temporairement (pendant quelques secondes) l'information. Il s'agit d'une sorte de lieu de stockage temporaire, dans lequel nous plaçons par exemple les mots du début d'une phrase pendant qu'on lit le restant de la phrase. Ensuite, soit cette information disparaît, soit elle est stockée dans la mémoire à long terme.
Certains scientifiques distinguent la mémoire à court terme de la mémoire de travail. La mémoire à court terme est essentiellement considérée comme une station de stockage sur le chemin de la mémoire à long terme. La mémoire de travail est quant à elle décrite comme une sorte de lieu de travail psychique dans lequel nous trions, ordonnons et répétons les informations, puis les relions aux choses déjà connues avant de les ajouter à la mémoire à long terme.

La mémoire à long terme

Tout ce que nous savons et connaissons est stocké d'une façon ou d'une autre dans notre mémoire à long terme. Ce système de mémoire est parfois aussi appelé mémoire «permanente». En effet, en psychologie de la mémoire, les informations stockées dans cette mémoire sont normalement considérées comme n'étant jamais perdues, mais tout au plus temporairement indisponibles.
Par exemple, vous ne vous souvenez pas de ce que vous avez fait à 11 h le 30 décembre de l'année dernière. Mais si vous savez que c'était votre dernier jour de travail de l'année, vous aurez peut-être un déclic (vous vous rappellerez que vous étiez en train de travailler au bureau, que vous preniez votre pause-café, etc.). En un mot, les informations stockées restent conservées. Elles doivent juste pouvoir être sollicitées par des signaux spécifiques destinés à réveiller les souvenirs, qui agissent en tant que stimuli activant la mémoire à long terme. Ainsi, par exemple, le mot «herbe» est un signal efficace pour générer le mot «vert».

Ecrit par Emily NazionaleLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
comprendre-comment-fonctionne-begrijpen-geheugensystemen-180
Témoignages
temoignage-geteugnis-jan-versijpt
Jan Versijpt, neurologue à l’UZ Brussel
temoignage-geteugnis-carine-sachem
Carine Sachem, psychologue à l'UZ (…)
Publicité
Les maladies de A à Z