Déficit cognitif léger (MCI)

Diagnostic

Deux sous-types de déficit cognitif léger (MCI)

MCI amnésique: des troubles de la mémoire

Le MCI amnésique (60-85% des cas) se caractérise par des troubles de la mémoire. La mémoire épisodique (par exemple l'oubli d'une conversation téléphonique récente) est la première à être atteinte. Une atteinte de la mémoire prospective (par exemple l'oubli d'un rendez-vous) est un autre premier signe important de détérioration de la mémoire dans le MCI amnésique. Une ou plusieurs autres fonctions cognitives peuvent également être atteintes. Dans ce cas, on parle de MCI amnésique à domaines multiples.
La forme amnésique a le plus de risque d'évoluer vers la maladie d’Alzheimer. C'est pourquoi le MCI est considéré comme une phase de transition entre la perte de mémoire liée au vieillissement et la démence. Le pourcentage de patients souffrant de MCI qui développent réellement une maladie d’Alzheimer n'a toutefois pas été clairement défini. Plusieurs études ont abouti à des résultats divergents, allant de 4,8% par an à plus de 21%. Cette variation importante s'explique probablement en grande partie par les différentes définitions utilisées pour les patients atteints de MCI inclus dans les diverses études.

MCI non amnésique: pas de troubles de la mémoire

Le MCI non amnésique (qui représente 3 à 30% des cas) se caractérise par un trouble touchant un domaine cognitif (MCI non amnésique - domaine unique) ou plusieurs domaines cognitifs (MCI non amnésique - domaines multiples) non lié(s) à la mémoire, comme les fonctions exécutives ou la vitesse du traitement de l'information. La mémoire reste intacte. La forme non amnésique peut être un précurseur d'autres formes de démence, comme la démence à corps de Lewy et la démence vasculaire.

Ecrit par Emily NazionaleLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
diagnostic-type-deficit-subtypes-milde-cognitieve-stoornis-180
Témoignages
temoignage-geteugnis-jan-versijpt
Jan Versijpt, neurologue à l’UZ Brussel
temoignage-geteugnis-carine-sachem
Carine Sachem, psychologue à l'UZ (…)
Publicité
Les maladies de A à Z