Déficit cognitif léger (MCI)

Vie quotidienne

Prévention et mode de vie

Les études de populations montrent que l'activité physique, l'activité cognitive, l'absence de tabagisme et la consommation modérée d’alcool sont associées à un risque réduit de MCI. Quant à savoir si ces mesures permettent aussi de prévenir un déclin cognitif ultérieur chez les personnes présentant un MCI, les études n'ont pas clairement répondu à cette question.

Ecrit par Emily Nazionalelire le chapitre suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
vie-quotidienne-prevention-dagelijks-leven-180
Témoignages
temoignage-geteugnis-jan-versijpt
Jan Versijpt, neurologue à l’UZ Brussel
temoignage-geteugnis-carine-sachem
Carine Sachem, psychologue à l'UZ (…)
Zoom

MCI amnésique ou non amnésique



Le MCI amnésique se caractérise par des troubles de la mémoire. Une ou plusieurs autres fonctions cognitives peuvent également être atteintes. Le MCI non amnésique se caractérise par un trouble touchant un domaine cognitif ou plusieurs domaines cognitifs non lié(s) à la mémoire, comme la vitesse du traitement de l'information. Le risque d'évolution vers la maladie d’Alzheimer varie selon les types de MCI.

MCI amnésique ou non amnésique



Le MCI amnésique se caractérise par des troubles de la mémoire. Une ou plusieurs autres fonctions cognitives peuvent également être atteintes. Le MCI non amnésique se caractérise par un trouble touchant un domaine cognitif ou plusieurs domaines cognitifs non lié(s) à la mémoire, comme la vitesse du traitement de l'information. Le risque d'évolution vers la maladie d’Alzheimer varie selon les types de MCI.
Publicité
Les maladies de A à Z