Zoom

depression-suivi-depressie-strikte-follow-up_940x400

Dépression, un suivi à la lettre!

La dépression s’accompagne souvent d’une diminution de la motivation à prendre soin de soi et à se soigner. Et si des traitements existent, ils doivent être suivis correctement pour être efficaces.

Le rôle du médecin traitant est important dans la prise en charge de la dépression. «Le diagnostic de dépression commence souvent chez le généraliste», explique le Dr Caroline Deville, médecin généraliste à Sambreville. «Les gens viennent consulter, de leur propre chef ou poussés par un proche, parce qu’ils sentent que "quelque chose" ne va pas, parfois sans pouvoir mettre de mots précis sur leur mal-être.» Si le diagnostic de dépression est posé, un traitement combinant souvent médicaments antidépresseurs et prise en charge psychothérapeutique peut être mis en route. Car la dépression est une véritable maladie. 

Dépression, un suivi difficile

Il est ensuite fondamental de suivre quotidiennement son traitement, car un traitement antidépresseur pris irrégulièrement est tout simplement inefficace. Et pour assurer une bonne prise en charge, il faut que la personne traitée reste en contact avec son médecin, ce qui n’est pas toujours évident. «Il arrive souvent qu’après la première prescription, les gens ne reviennent pas, ou veuillent renouveler les prescriptions par téléphone», raconte le Dr Deville. Il est alors difficile pour le médecin de vérifier si le traitement est bien suivi et s’il est efficace. «Il est important que le patient comprenne que le médecin n’est pas là pour fournir des remèdes sur demande mais qu’il est un allié dans la prise en charge de la dépression. Il faut par exemple bien faire comprendre que 2 à 4 semaines s’écoulent généralement avant que les effets antidépresseurs des médicaments se fassent sentir. Certaines personnes sont tentées d’arrêter car elles ne perçoivent pas de changement immédiat.» Ou, au contraire, dès qu’elles se sentent mieux, elles arrêtent leur traitement, se croyant guéries, à tort. Un traitement antidépresseur doit se prendre durant plusieurs mois pour éviter une rechute lors de l’arrêt.

Des aides au quotidien pour vaincre la dépression

La dépression est une maladie qui va réduire le niveau d'énergie et la motivation: la moindre action, y compris se soigner, peut sembler alors insurmontable. Solliciter l’aide de ses proches, programmer des rappels sur son téléphone ou s’équiper d’un pilulier électronique sont autant de coups de pouce qui peuvent contribuer à un meilleur suivi du traitement de la dépression. «Cependant, s’ils agissent sur les symptômes, les médicaments ne résolvent pas tout», rappelle le Dr Deville. «On encourage aussi les personnes dépressives à rechercher le nœud du problème à travers une prise en charge psychothérapeutique. On peut également leur proposer de se faire accompagner par un psychiatre.»

Publicité
Les maladies de A à Z