Zoom

cyberdependance-depression-internetverslaving-depressie_493x200

Cyberdépendance: plus de risque de dépression

Votre ado présente tous les signes de cyberdépendance? Soyez vigilant, car les jeunes accros à Internet ont plus de risque de devenir dépressifs.

Qu'est-ce que la cyberdépendance?

Votre ado passe toutes ses journées devant son écran? Internet perturbe sa vie sociale, intellectuelle et/ou affective? Il ou elle ne parvient pas à lâcher son clavier? Attention: votre ado est peut-être devenu cyberdépendant! Les accros du Web sont également souvent de mauvaise humeur ou nerveux quand ils ne sont pas en ligne. Des états d'esprit qui disparaissent dès qu'ils se remettent à surfer.

Dépendance à l'Internet et dépression

De très nombreuses études se sont déjà intéressées au lien entre dépendance à l'Internet et dépression. Elles considèrent généralement la cyberdépendance comme un symptôme de dépression ou de troubles anxieux. Toutefois, d'après une nouvelle étude menée par des chercheurs australiens et chinois, la cyberdépendance peut aussi être la cause de la dépression, plutôt que son symptôme. Au début de l'étude, ils ont demandé à 1.041 ados chinois de remplir un questionnaire portant sur leur usage de l'Internet. Il est apparu que 6% des ados surfaient sur l'Internet de façon problématique. Les scientifiques ont aussi recherché chez eux la présence de symptômes de dépression et de troubles anxieux.

Un risque de dépression 2,5 fois plus élevé

Neuf mois plus tard, les chercheurs ont soumis le même questionnaire aux jeunes de l'étude. 8,4% d'entre eux avaient développé une dépression, alors qu'au départ aucun ne présentait de symptômes dépressifs à la base. Après analyse des résultats, il est apparu que le risque de dépression était 2,5 fois plus élevé chez les ados cyberdépendants que chez les autres jeunes. Les scientifiques n'ont toutefois pas mis en évidence un lien entre un usage problématique de l'Internet et troubles anxieux.

La prévention auprès des jeunes

Selon les scientifiques, les résultats de leurs recherches sont importants pour la prévention de la dépression. "Dépister activement à l'école les étudiants à risque pourrait être une stratégie efficace de prévention de la dépression."

Publicité
Les maladies de A à Z