Zoom

ouderen-depressief-depression-seniors-493x202

Quand la dépression touche les seniors

Les personnes âgées sont plus souvent confrontées à la perte, à la solitude et aux problèmes physiques et fonctionnels. Mais sont-elles pour autant plus souvent dépressives? Et quels sont les facteurs qui les rendent dépressives?

Une enquête auprès des plus de 75 ans

En Allemagne, des scientifiques ont recruté plus de 2.500 personnes de plus de 75 ans pour participer à une étude. L’objectif était d’établir le pourcentage de dépressions et de déterminer les facteurs de risque de développement d’une dépression. Des médecins et des psychologues spécialement formés ont rencontré les participants chez eux afin de les interviewer tous de la même manière. Ils ont répété ces interviews après 1 an et demi et 3 ans.

Plus de dépressions chez les plus âgés

L’âge moyen des participants était de 79,6 ans. Un peu plus d’un tiers étaient des hommes. Les scientifiques ne se sont intéressés qu’aux personnes qui habitaient encore chez elles; la moitié d’entre elles vivaient seules.

Les résultats de cette enquête montrent que, dans ce groupe de personnes âgées, la fréquence de dépression augmente encore avec l'âge. Le nombre de seniors présentant une dépression double même en 5 à 10 ans: de 35 par 1.000 personnes par an dans la tranche d’âge 75-79 ans à 75 par 1.000 personnes par an dans le groupe des 85 ans et plus.

Les facteurs qui augmentent le risque de dépression

Plusieurs éléments dont on aurait pu croire qu’ils influencent de manière importante l’apparition d’une dépression ne jouent en fait aucun rôle: le niveau d’études, le fait d’être marié ou non, la situation financière, la présence de maladies chroniques.

Par contre, les seniors qui ont des problèmes de mobilité, de mémoire et qui fument constituent un groupe à risque de dépression. Le fait de se rendre compte soi-même qu’on perd la mémoire peut être un facteur déclenchant.

Autre constatation inhabituelle, l’alcool ne semble pas lié à la dépression chez les seniors, mais le tabagisme oui.

Différence entre hommes et femmes

Le risque de sombrer dans la dépression est donc d’autant plus grand chez les seniors de 85 ans et plus. Dans ce groupe d’âge, le risque est identique pour les deux sexes. Alors que chez les seniors plus jeunes, il est plus élevé chez les femmes que chez les hommes.

Se prémunir contre les troubles de la mobilité et de la mémoire peut constituer une mesure préventive contre la dépression chez les seniors.

Publicité
Les maladies de A à Z