Témoignages

exercice-physique-lichaamsbeweging_238x120

L'exercice physique contre la dépression

Dr Jan Knapen, Universitair Psychiatrisch Centrum KULeuven, Campus Kortenberg

L'exercice physique est un bon complément aux traitements classiques de la dépression. Explication avec Jan Knapen, thérapeute de la psychomotricité.

Les personnes dépressives font-elles en moyenne moins d'exercice physique que les autres?

Les personnes dépressives manquent d'énergie et se sentent fatiguées. Elles prennent souvent peu de plaisir à effectuer des activités et restent parfois même alitées. Elles sont donc moins actives physiquement, ce qui entraîne une détérioration de leur condition physique et une aggravation de leurs pensées négatives. Elles sont ainsi prisonnières d'une spirale négative.

De quelle façon l'exercice physique peut-il briser cette spirale négative?

L'exercice physique diminue la sécrétion de cortisol et d'adrénaline, les deux hormones du stress. Parallèlement, bouger exerce un effet positif sur le niveau de sérotonine et la quantité de dopamine dans le cerveau. La sérotonine et la dopamine sont deux neurotransmetteurs qui influencent l'humeur. De plus, l'exercice physique améliore la condition physique, l'image de soi et la confiance en soi. Il réduit aussi le risque d'obésité, de diabète et de maladies cardiovasculaires comme l'accident vasculaire cérébral (AVC). Un avantage non négligeable. Les personnes dépressives ont en effet plus de risques de développer ces maladies.

A quelle fréquence les personnes dépressives doivent-elles faire de l'exercice physique?

Cela dépend en grande partie de leur condition physique. A l'UPC'KULeuven, Campus Kortenberg, nous aidons les patients à améliorer leur condition physique très progressivement, en fixant des objectifs raisonnables. Les exercices demandent 50% à 60% maximum de leur capacité physique, qui est déterminée par un test à l'effort. Les patients généralement alités commencent par de courtes promenades. Les patients dont les symptômes de dépression sont moins sévères peuvent nager, rouler à vélo, se promener ou faire des exercices de relaxation. Ces sports se font de préférence en groupe afin d'aider les personnes dépressives à sortir de leur isolement.

Les progrès sont toujours consignés dans un carnet.

Ce carnet permet aux patients de constater qu'ils ont amélioré leur condition physique grâce à leur propre volonté et à leurs capacités. Comme l'exercice physique améliore l'image de soi et la confiance en soi, il a donc aussi un important effet psychologique.

Publicité
Les maladies de A à Z