Témoignages

dmla-lmd-testimonial-alexandra-kozyreff-238x120

Un dépistage précoce de la DMLA est primordial

Dr Alexandra Kozyreff, ophtalmologue aux Cliniques universitaires Saint-Luc

Un diagnostic précoce de DMLA met toutes les chances de votre côté. Une bonne raison d’envisager un suivi régulier par votre ophtalmologue après 60 ans.

Est-il important de dépister une DMLA précocement?

«Oui, un dépistage précoce de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est primordial. Plus la prise en charge est rapide, meilleures sont les chances de récupération et de stabilisation! Et si la maladie est peu avancée, cela permet de sensibiliser la personne, de l’informer sur sa maladie.»

 

Faire contrôler régulièrement sa vue, est-ce utile?

«Il est recommandé de faire contrôler sa vue régulièrement à partir de 60 ans. On l’oublie souvent mais la DMLA, la cataracte ou encore le glaucome peuvent occasionner des pertes de vision importantes chez des personnes plus âgées, et parfois sans que la personne ne s’en rende compte. Quelqu’un qui lit beaucoup par exemple remarquera très vite que quelque chose ne va pas si une DMLA se déclare. Mais il nous arrive de voir des patients un peu moins attentifs arriver en consultation à des stades très avancés de la maladie, dans une situation parfois catastrophique.»

 

À quelle fréquence de tels contrôles sont-ils conseillés?

«Un dépistage chez son ophtalmologue une fois par an ou une fois tous les 18 mois semble raisonnable. Mais il peut également être utile de tester sa vue soi-même grâce au test d’Amsler par exemple. Il est alors important que la personne réalise bien le test en se cachant un œil, puis l’autre. Il arrive que le cerveau compense un déficit lorsque les deux yeux sont ouverts et que le trouble visuel passe inaperçu, parfois pendant plusieurs mois!»

Publicité
Les maladies de A à Z