DMLA

Traitements

DMLA humide: photothérapie dynamique

La photothérapie dynamique est actuellement plus rarement utilisée en première intention dans la DMLA humide. Ce traitement peut être choisi en première intention dans certaines formes de la maladie et chez des personnes pour lesquelles un traitement par injections intraoculaires est difficile à appliquer. La photothérapie dynamique ne nécessite en effet pas d’être répétée tous les mois comme les injections d’anti-VEGF.

Il est possible d’utiliser la photothérapie dynamique lorsque les anti-VEGF se sont montrés inefficaces ou en combinaison avec ceux-ci.

Une substance photo-sensibilisante, la vertéporfine, est alors injectée par perfusion intraveineuse. Ce médicament a une affinité particulière pour les néovaisseaux choroïdiens de la DMLA humide dans lesquels il s’accumule. Environ 15 minutes après la perfusion, un laser réglé sur une longueur d’onde précise est appliqué sur la lésion à traiter grâce à une lentille de contact posée sur l’œil.

Pendant les 48 heures qui suivent le traitement, le patient doit éviter l’exposition à la lumière vive et porter des vêtements qui le protégeront de la lumière ainsi que des lunettes protectrices conçues à cet effet.

Ecrit par Thomas CoucqLire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
dmla-lmd-photo-foto-therapie-180x180
Témoignages
dmla-lmd-testimonial-alexandra-kozyreff-238x120
Dr Alexandra Kozyreff, ophtalmologue (…)
En vidéos
DMLA : Raymonde témoigne
Publicité
Les maladies de A à Z