Zoom

cause-abus-sexuel-oorzaak-seksueel-misbruik_493x200

Impuissance et abus sexuels durant l'enfance

Parfois, les troubles de l'érection sont d'origine purement psychologique. C'est par exemple le cas de certains hommes victimes d'abus sexuels durant l'enfance. Comment guérir d'un tel traumatisme?

Troubles de l'érection et abus sexuels

Inutile de faire des généralités: tous les hommes qui ont subi des abus sexuels durant l'enfance ne sont pas pour autant impuissants. Il n'empêche qu'un certain nombre d'entre eux éprouvent des difficultés dans leur sexualité, qui peuvent se traduire par des troubles de l'érection. Mais quelle que soit la gravité du traumatisme, les blocages qui en découlent ne sont pas forcément insurmontables.

La culpabilité, fardeau des enfants abusés

En quoi un traumatisme sexuel vécu durant l'enfance peut-il provoquer un blocage psychologique aux conséquences physiologiques? La raison principale est la culpabilité ressentie par la victime et la honte qui en découle. Ces deux sentiments ont tendance à annihiler toute forme de désir, véritable moteur de l'érection. Que ce soit de manière consciente ou inconsciente, la personne abusée pense qu'elle est responsable de ce qui lui est arrivé. La victime peut par exemple croire qu'elle a, sans le vouloir, séduit son agresseur. Une idée que certains pervers sexuels n'hésitent d'ailleurs pas à suggérer à leurs victimes.

La sexothérapie pour soigner les troubles de l'érection

Une sexothérapie est un bon moyen de surmonter un blocage causé par une agression sexuelle, et donc de guérir des troubles de l'érection. L'objectif des séances de sexothérapie est avant tout de déculpabiliser le patient. Ensuite, de lui permettre de tourner symboliquement la page. Pour cela, le sexologue peut lui suggérer différentes solutions. Deux exemples:

  • si les faits ne sont pas prescrits, la victime peut porter plainte contre son agresseur et tenter de le faire condamner;
  • la personne peut aussi écrire une lettre à son agresseur dans laquelle elle "vide son sac". Il n'est toutefois pas nécessaire de l'envoyer pour bénéficier des effets thérapeutiques d'une telle démarche.

La compagne, une précieuse alliée

Durant les premières séances, on conseille généralement au patient de venir seul, pour pouvoir parler sans réserve. Ensuite, la partenaire peut éventuellement prendre part aux séances, de manière à savoir comment aider son conjoint. Par exemple, les hommes ayant vécu des abus sexuels très violents ont besoin de redécouvrir la douceur et la tendresse au sein de la relation. Massages, caresses et tendres câlins sont la meilleure prescription dans ce cas.

Publicité
Les maladies de A à Z