Zoom

conseils-psy-advies-psychische-hulp_493x200

Troubles de l'érection: quand c'est psy!

Parfois, les troubles de l'érection ne sont pas d'origine organique: le problème est bel et bien dans la tête. Voici quelques conseils pour dépasser les blocages psychologiques.

Que faire quand les troubles de l'érection sont d'origine psychologique?

Les sexologues recommandent tout d'abord de ne renoncer ni à l'intimité physique, ni au plaisir sexuel. En effet, il faut garder à l'esprit que l'érection n'est nullement une condition sine qua non pour avoir une vie sexuelle épanouie. C'est une notion importante à faire comprendre au couple. Car plus un homme qui présente des troubles de l'érection est angoissé par la performance, plus le risque de trouble de l'érection est important. Une rééducation à la sexualité sans nécessité absolue de pénétration et d'érection, durant quelques semaines ou mois, peut faire tomber certaines barrières psychologiques.

Quelques conseils pratiques:

  • Les troubles de l'érection d'origine psychologique sont favorisés par l'angoisse de la performance et le stress de la vie quotidienne. D'où l'importance de vous réserver des moments d'intimité où vous n'êtes ni fatigué ni énervé, et où vous ne risquez pas d'être dérangé.
  • Demandez à votre compagne de vous faire un long massage (poitrine, épaules, fesses...). Cela vous aidera à ne pas vous focaliser sur vos problèmes d'érection. Les stimulations, effleurements, caresses intimes, baisers procurent aussi du plaisir... même sans érection.
  • N'oubliez pas que l'acte sexuel ne se résume pas à la pénétration. Il existe de multiples manières de donner du plaisir à une femme.
  • La femme, quant à elle, peut soigner son côté séducteur et stimulant, et surtout garder une attitude chaleureuse et accueillante.

Comment guérir de troubles de l'érection d'origine psychologique?

Lorsqu'elles ne sont pas passagères, les causes psychologiques des troubles de l'érection sont en général profondément ancrées. C'est pourquoi la solution passe le plus souvent par un travail d e fond, et donc par la rencontre avec un ou une sexologue. Ce qui ne signifie pas qu'il faut passer des années sur le divan! La durée du traitement varie d'une personne à l'autre. Une dizaine de séances peuvent parfois suffire.

Causes psychologiques et organiques

Les causes psychologiques et organiques des troubles de l'érection sont souvent liées. Une personne diabétique, par exemple, peut présenter des troubles de l'érection liés à une atteinte des nerfs et vaisseaux sanguins dont dépend l'érection. Si, à plusieurs reprises, la rigidité obtenue est moins bonne ou l'érection de durée insuffisante, une angoisse de performance peut apparaître. Le stress psychologique vient alors s'ajouter à la problématique organique. Reprendre confiance en utilisant un médicament facilitateur de l'érection peut alors s'avérer une bonne solution. Comme, par ailleurs, dans le cas où il existe une cause organique ou psychologique isolée.

A lire: "La mécanique sexuelle des hommes", Pr Pascal De Sutter et Dr Catherine Solano, éd. Laffont.

Publicité
Les maladies de A à Z